Les Wildcats rentrent bredouilles de Halifax

Les Wildcats de Moncton ont offert une vaillante opposition aux Mooseheads de Halifax en fin de semaine, mais ils reviennent tout de même bredouilles à la maison. L’équipe d’Éric Veilleux a signé des triomphes de 5 à 3 vendredi et de 3 à 2 samedi au Centre Scotiabank pour prendre une avance de 2-0 dans la série quart de finale quatre de sept de la LHJMQ.

Le gardien Francis Leclerc a fait face à une mitraille de 54 tirs vendredi soir et n’a accordé que quatre buts (le cinquième a été marqué dans un filet désert).

Le seul point positif de cette rencontre est sans doute le premier point dans la LHJMQ du défenseur acadien Jérémie Hébért, qui a récolté une mention d’aide sur le but d’Adam Capanelli en troisième période.

La défensive a fait beaucoup mieux samedi, n’accordant que 29 tirs aux puissants Mooseheads.

Cette fois, c’est l’attaque qui n’a pas répondu à l’appel avec seulement deux buts (ceux de Mika Cyr et d’Aleksi Anttalainen).

Malgré tout, l’entraîneur-chef John Torchetti parlait de deux duels serrés.

«Je pense que nous avons été assez ordinaires dans le premier match. Nous n’avons pas vraiment eu une bonne première période», raconte-t-il.

Les Mooseheads ont effectivement dominé 26-4 au chapitre des tirs au but. Francis Leclerc n’a pourtant cédé que devant Raphaël Lavoie durant une supériorité numérique.

«Notre échec avant n’était pas très bon, pas plus que notre transition en zone neutre. Sur les 47 rondelles que nous avons envoyées profondément dans leur zone, nous avons récupéré la rondelle que 10 fois. Quand c’est le cas, la rondelle revient rapidement de l’autre côté. Mais nous avons quand même eu une chance de gagner ce match.»

Les Wildcats ont donné la frousse aux Mooseheads lors du deuxième match, sans jamais pouvoir réussir le gros but.

«Samedi, je pense que nous avons beaucoup mieux joué. Nous avons disputé un match solide, même si nous avons manqué d’opportunisme autour du filet adverse. Nous avons eu quelques échappées et plusieurs surnombres, mais nous n’avons pu en profiter. C’est ce qui a fait la différence dans le pointage final», mentionne John Torchetti.

«Nous avons eu la chance de revenir dans le match, mais nous avons dû écouler deux punitions dans les sept dernières minutes de la troisième période, ce qui a tué nos chances d’un retour.»

Le pilote se dit quand même optimiste pour la suite des choses.

«Je sais maintenant que nous pouvons patiner avec les Mooseheads. Il suffira d’être meilleurs mardi soir devant nos partisans.»

L’Acadien Mika Cyr était déçu de rentrer à la maison les mains vides.

«C’est certain qu’on aurait aimé en gagner au moins une à Halifax», souligne le numéro 24.

«On a été beaucoup plus physiques avec eux au cours des deux dernières périodes du match de samedi et on a mis plus de pression sur leur défensive, un peu comme on l’avait fait dans la série contre Baie-Comeau.»

La troisième rencontre de la série sera présentée mardi soir au Centre Avenir à compter de 19h.