Les Wildcats demeurent confiants malgré le retard

Les Wildcats se retrouvent dans une position inconfortable dans leur série face aux Mooseheads de Halifax (0-2), mais ce n’est pas la première fois que l’équipe de John Torchetti doit relever un gros défi. Moncton l’a fait lors du premier tour, alors que le Drakkar de Baie-Comeau menait la série 3-2.

C’est donc avec un calme désarmant et une confiance inébranlable dans son groupe que l’entraîneur-chef entrevoit les deux prochaines rencontres au Centre Avenir, mardi et mercredi.

«Je pense que si nous jouons comme nous l’avons fait samedi soir, je crois que nos chances de gagner sont très bonnes. Nous devons seulement gagner un match pour le moment et essayer de bâtir notre confiance pour le reste de la série» souligne-t-il.

«Je suis convaincu que mes joueurs ont l’impression qu’ils auraient dû gagner le deuxième match à Halifax et vous pouvez être certains qu’ils vont vouloir prouver qu’ils peuvent le faire devant leurs partisans», ajoute John Torchetti.

«Nous avons seulement eu un avantage numérique au cours des deux premières rencontres. Espérons que nous en aurons quelques-uns dans le match de mardi soir. Si on continue de travailler fort, les décisions des officiels vont sans doute aller de notre côté éventuellement.»

Malgré tout, il demeure confiant pour le reste de la série.

«Nous avons eu une chance de voler un match à Halifax et nous savons que toutes les parties seront serrées d’ici la fin. Il suffit de marquer quelques buts pour aller chercher la confiance dont nous avons besoin.»

Le pilote des Wildcats reconnaît que son équipe n’a pas une route facile, en affrontant deux des meilleures formations du circuit Courteau (Baie-Comeau et Halifax).

«Les deux équipes ont des fiches impressionnantes (les deux équipes ont offert un rendement de 49-15-2-2 en saison régulière). Ils ont en plus les deux meilleurs avantages numériques de la LHJMQ. Les deux formations sont certainement puissantes. Sauf qu’une fois que nos marqueurs vont trouver le fond du filet, nous allons tenir notre bout et nous aurons droit à toute une série», affirme Torchetti.

Pour espérer l’emporter contre Halifax, l’entraîneur-chef reconnaît que ses gros canons devront tonner.

«Nos meilleurs joueurs ont provoqué des chances de marquer, il leur reste maintenant à compléter leurs jeux et mettre la rondelle dans le filet. Des gars comme Mika Cyr et Jeremy McKenna jouent du bon hockey. Ils ont simplement manqué de veine à quelques occasions. Je serais inquiet s’ils n’étaient pas capables de générer des chances de marquer. Mais ce n’est pas du tout le cas. Ce n’est qu’une question de temps avant qu’ils débloquent.»

L’Acadien Mika Cyr est également convaincu que les Wildcats peuvent surprendre.

«Nous avons bien joué à domicile contre Baie-Comeau», fait-il remarquer.

«On n’a pas à se soucier des Mooseheads. Si on joue selon notre style et notre système, on va avoir du succès. On doit juste donner un effort de 60 minutes.»

On sait déjà que le gardien Charles-Antoine Lavallée et le défenseur Jacob Stewart ne seront pas disponibles en raison de blessures.

On prendra une décision avant la rencontre dans le cas de Jonathan Aspirot, Jordan Spence et Jakob Pelletier.