Junior A: Campbellton dérouté par les suspensions

Aucun joueur des Tigres de Campbellton n’est prêt à l’admettre, mais il n’en demeure pas moins que l’équipe a semblé perdre de son efficacité à la suite des événements qui ont marqué la fin du quatrième duel, puis mené aux suspensions du défenseur Francis Thibeault et du gardien Tristan Gray.

Non seulement les Tigres ont perdu la cinquième partie 3 à 0, lundi, mais ils ont aussi permis aux Western Capitals de Summerside de les dominer 38-20 au chapitre des tirs au but.

Des chiffres qui ne trompent pas quant à la domination des représentants de l’Île-du-Prince-Édouard, d’autant plus qu’ils devaient aussi se débrouiller sans les services de deux morceaux très importants en T.J. Shea et Kallum Muirhead, eux aussi suspendus après le quatrième match.

«Nous n’avons pas joué notre style de jeu et ça nous a coûté la partie comme c’était également arrivé lors de la partie numéro deux», affirme le capitaine Pierre-Luc Lurette.

«Nous n’avons pas accompli les petits détails qui nous ont permis de gagner les autres rencontres», ajoute le défenseur de Val-d’Amour.

Le gardien Tristan Gray, le seul des quatre joueurs suspendus qui pourra reprendre l’action (les trois autres ont écopé de peines de deux parties), mercredi soir, dit n’avoir aucun regret quant à son bâton élevé de samedi.

«Le hockey est un sport d’émotion, dit-il. Nous nous défonçons à chacune de nos présences et les enjeux sont élevés, surtout en séries. Bien sûr que ça m’a tué de devoir rester à l’écart du jeu et de regarder impuissant le match dans les gradins.»

«Mais le fait demeure que Sullivan Sparkes m’a chargé dans le premier match et, dans les parties suivantes, plusieurs autres joueurs des Western Capitals n’ont cessé de me frapper sur ma mitaine après que j’avais emprisonné la rondelle. C’est sans oublier les gars qui ont décidé de lancer des rondelles vers moi après le match. Vous ne croyez pas que quelque chose devait être fait? Je blâme les arbitres pour ça», explique Gray.

Les Tigres, désormais en avance 3-2 dans la série, voudront bien entendu en terminer dès mercredi soir devant leurs partisans. Ils n’ont surtout pas le goût de disputer un septième et décisif match à Summerside.

«Je m’attends à un gros match de notre part devant une salle comble au Centre civique Mémorial, révèle Lurette. Nous ne voulons pas retourner à Summerside, où ils sont durs à jouer. Nous allons donc offrir une solide performance et terminer cette série devant nos partisans.»

Tristan Gray croit que la pression pour gagner est sur les deux formations. D’un côté, il y a les Tigres qui veulent éviter un septième match. De l’autre, les Western Capitals qui n’ont plus le droit de perdre.

«C’est clair que la pression est forte sur les deux clubs, mentionne Gray. Cela dit, quand nous avons notre alignement complet, nous sommes supérieurs. Ç’a paru dans cette série. Mercredi, la victoire va aller à l’équipe qui voudra le plus et qui parviendra à rester discipliné.»

Si jamais les deux formations devaient disputer une septième rencontre, elle aura lieu vendredi à Summerside.

Dans l’autre demi-finale, les Mariners de Yarmouth ont l’occasion d’éliminer les Lumberjacks de South Shore, mardi soir. Si jamais un septième match s’avère nécessaire, il sera disputé jeudi soir à Yarmouth.