Les Flyers voient leur parcours coupé court

Les Flyers de Moncton étaient équipés pour veiller tard en 2018-2019. Sauf que la formation de John DeCourcey a finalement quitté la fête au beau milieu de la soirée…

On pourrait dire que l’équipe midget AAA a atteint la moitié de ses objectifs cette saison.

Moncton a remporté le titre de la saison régulière avec une fiche exceptionnelle 31-3-1-0.

Les Flyers ont ensuite mis la main sur le championnat du Nouveau-Brunswick, en écartant les Vitos de Saint-Jean (en cinq parties) en grande finale.

Les deux autres objectifs qui manquaient à leur tableau de chasse étaient le titre de l’Atlantique et la Coupe Telus (le championnat canadien de hockey midget AAA).

C’est à ce moment que la belle soirée a pris fin et que le groupe de John DeCourcey s’est dirigé vers la sortie.

Deux revers lors du premier jour de la compétition de l’Atlantique à Charlottetown ont mis un terme au parcours des Flyers.

Malgré cette fin abrupte, l’entraîneur-chef affiche un grand sourire quand on l’invite à tracer un bilan des huit derniers mois.

«Nous avons connu une très bonne saison dans l’ensemble. Nous avons remporté le championnat de la ligue et le titre provincial, en plus du East Coast Ice Jam à Halifax (un des plus importants tournois de hockey midget AAA au Canada). Nous avons eu droit à huit mois de très beau hockey», affirme-t-il.

«Ça ne s’est pas passé comme on l’aurait souhaité au championnat de l’Atlantique, mais nous avons affronté de très bonnes équipes de hockey. Nous avons notamment perdu deux fois en prolongation contre les Macs de Halifax (les éventuels champions)», fait remarquer John DeCourcey.

«La majorité des équipes de notre niveau n’ont même pas la chance de se rendre jusqu’au championnat de l’Atlantique. Nous avons joué un total de 64 parties cet hiver et nous n’en avons perdu que 10. On ne laissera pas une fin de semaine décevante ruiner cette belle année.»

Le pilote des Flyers pointe vers le rendement de ses leaders pour expliquer le beau parcours de son équipe.

«Nos vétérans ont connu toute une saison, je pense à des gars comme Cole Cormier, Yannic Bastarache, Alexis Dubé ou Patrick LeBlanc. Ils ont tous joué des parties dans la LHJMQ et ils ont été dominants dans le midget AAA. Nous avons aussi des joueurs comme Brock Forsythe, Nicholas Bourque et Alex Gallant qui nous ont donné du gros hockey tout au long de la saison.»

Environ une dizaine de joueurs devraient quitter le nid, ce qui annonce une saison de transition pour 2019-2020.

«Nous avons toujours des aspirations très élevées et nous voulons gagner. Il y a de très bons joueurs bantam qui vont tenter leur chance au prochain camp d’entraînement. C’est certain que nous allons vivre une certaine transition, mais plusieurs vétérans vont prendre l’équipe en mains, dont Brock Forsythe, Matt Lint et Dominic LeBlanc», indique l’entraîneur-chef.

«Nous allons essayer d’avoir un peu plus de profondeur et un meilleur équilibre l’an prochain. Cette année, on se fiait peut-être trop à nos meilleurs éléments par moments. Cole Cormier a marqué quelque chose comme 60 buts cette saison. On n’aura personne qui va faire ça l’an prochain.»

Malgré tout, John DeCourcey se dit absolument convaincu que son groupe sera compétitif l’hiver prochain.

«La constance de notre programme est exceptionnelle. Nous avons atteint le championnat de l’Atlantique quatre fois au cours des cinq dernières saisons. À titre d’exemple, les Macs de Halifax (champions de 2019) n’y avaient pas participé depuis 2011. On ne gagnera peut-être pas tout le temps, mais on va s’y rendre régulièrement.»