Coupe Allen: les Panthères éliminées

Les Panthères du Haut-Madawaska ont vu leur aventure au tournoi de la coupe Allan se terminer en quart de finale, jeudi soir, devant les Eagles d’Innisfail. La formation albertaine, qui n’avait pourtant pas savouré la victoire en ronde préliminaire, s’est imposée 5 à 1 grâce à une poussée de quatre buts sans riposte dans la deuxième moitié du match.

Andrew Randazzo a été l’unique buteur des Panthères dans cette rencontre. Il a complété une passe de Peter Trainor. Adrien Lemay a fait face à 31 lancers dans la défaite.

Darren Reid, deux fois, Justin Cox, Braden Crone et Caylan Walls ont marqué pour les Eagles.

Évidemment, cette élimination hâtive a été difficile à avaler.

«Ç’a été un match difficile et très physique, affirme le capitaine Dean Ouellet. Le résultat est décevant parce que nous sommes éliminés, mais ça n’empêche pas que les gars ont tout donné. Nous avons malheureusement eu à composer avec quelques bonds malchanceux. Sans ça, le résultat aurait pu être différent. Nous devons quand même donner le crédit aux Eagles d’Innisfail. Ils ont joué une grosse partie.»

Ouellet estime néanmoins que les Panthères ont prouvé qu’ils avaient leur place dans un tel tournoi.

«Notre victoire contre le Prairie Thunder de South East le démontre. Ç’a été une expérience extraordinaire pour l’organisation des Panthères et nous sommes fiers d’avoir représenté le Nouveau-Brunswick à la coupe Allan de 2019», ajoute Ouellet.

Malgré la défaite, Sylvain Dubé, que les Panthères ont emprunté des Ambassadeurs de Saint-Jacques, dit qu’il se souviendra longtemps de son séjour à Lacombe.

«Ç’a été une belle expérience de jouer dans un tournoi aussi prestigieux. Le tournoi de la coupe Allan est définitivement le calibre de jeu le plus élevé auquel j’ai eu la chance de jouer», révèle Dubé.

«Pour ce qui est du match de mercredi soir, les Eagles nous ont donné beaucoup moins d’espace que le Prairie Thunder. Nous avons également été moins opportunistes sur nos chances de marquer», dit-il.

Le défenseur Keith Sexton, qui a récemment savouré le championnat du Circuit régional de hockey avec les Castors de Saint-Quentin, a tenu à remercier l’organisation des Panthères pour cette invitation.

«Je dois un énorme merci aux Panthères et particulièrement à Léonard Viel. Je suis content d’avoir été invité et d’avoir pu vivre cette expérience», mentionne Sexton.

«Bien sûr, la défaite fait mal. Surtout que notre victoire de la veille contre South East nous avait permis d’y croire. Comme j’ai dit à la blague à mes coéquipiers, je ne suis plus habitué de perdre», lance Sexton en riant.

«Les Eagles sont très gros et ils ont imposé un rythme très intense dès le début du match. Ils nous ont imposé une certaine crainte et ç’a fait en sorte que nous avons précipité nos jeux. Cela dit, nous avons quand même eu plusieurs de chances de marquer, sauf que nous n’avons pas réussi à capitaliser. Eux, par contre, ils ont eu droit à quelques buts chanceux», raconte Sexton.

«C’est dommage parce que je crois que nous avions une belle profondeur, tant à l’attaque qu’en défensive. Et c’est sans oublier notre gardien (Adrien Lemay) qui a même réussi des arrêts avec sa tête. Ça nous aurait toutefois pris un défenseur comme Luke Gallant pour pivoter l’avantage numérique.

Les demi-finales, qui étaient présentées vendredi soir, ont opposé les Eagles d’Innisfail aux Generals de Stoney Creek, ainsi que les Generals de Lacombe aux Red Wings de Rosetown.

La finale aura lieu samedi soir.