Coupe Canadian Tire: une finale qui promet

Depuis le début des séries éliminatoires, quelle est la moyenne la plus impressionnante entre celle 4,6 buts marqués par match des Mariners de Yarmouth et celle de 1,6 but alloué par partie des Tigres de Campbellton?

La question a été posée au capitaine des félins Pierre-Luc Lurette et au jeune attaquant des Mariners Miguel Poirier.

«Ce n’est pas une question facile», s’est exclamé Poirier en riant.

«Ce sont deux moyennes impressionnantes. Mais, à la fin de la série, ce sera l’équipe qui veut gagner le plus qui remportera le championnat», affirme le colosse de 6 pieds 3 pouces et 195 livres qui est originaire de Saint-Antoine-de-Kent.

Lurette, en bon vétéran, s’est montré tout aussi habile vis-à-vis de cette question aux allures de patate chaude.

«Pour être honnête avec toi, je crois que les deux moyennes sont impressionnantes, révèle l’athlète de Val-d’Amour. Pour notre part, si nous voulons rapporter la coupe à Campbellton, nous devons continuer à accorder peu de buts.»

La seule chose qui soit certaine dans cette finale qui s’amorce samedi soir au Mariners Centre, c’est qu’elle promet d’être passablement émotive pour les partisans des deux équipes. Dans les deux villes, le dernier championnat remonte déjà à plus de 10 ans.

Les Mariners, malheureux finalistes l’an dernier devant le Blizzard d’Edmundston, tentent de mettre la main sur un premier titre depuis 2008. Ça remonte à encore plus loin pour les Tigres, eux qui ont célébré pour la dernière fois en 2004.

Lors des deux duels entre les deux équipes cette saison, les Mariners ont eu chaque fois le dessus avec des gains de 3 à 2 et 5 à 3.

«Nous nous attendons à une série très intense, soutient Pierre-Luc Lurette. Ce sont deux bonnes équipes sur le plan défensif et qui jouent dans de bons systèmes. À mon avis, les pointages vont être bas. Ce sera donc important de profiter de nos chances de marquer. Les Mariners ont un club qui ressemble aux Western Capitals, mais je dirais qu’ils sont un peu plus complets.»

«Les Mariners ont aussi un aréna où il est difficile de jouer. Ils ont beaucoup de partisans et ils savent mettre une bonne ambiance dans l’aréna. Nous voulons aller chercher au moins une victoire en fin de semaine. En même temps, nous sommes ici avec en tête de gagner les deux matchs», raconte le vétéran des Tigres.

Dans l’autre camp, il est clair que les joueurs affichent beaucoup de respect envers les Tigres.

«C’est vrai que nous ne les avons affrontés que deux fois cette saison, mais nous avons cependant suivi de près leur série contre Summerside, indique Miguel Poirier. Nous savons que c’est une équipe avec beaucoup de profondeur en défensive et qui a aussi des gars pour mettre la rondelle dans le filet. Pour nous, il sera important de tester leur gardien (Tristan Gray) et jouer de façon physique avec leurs joueurs.»

«En tout cas, ça promet d’être très excitant. Après l’élimination de l’an dernier en finale, les Mariners ont quelque chose à prouver. Nous sommes prêts à relever ce défi», assure l’ancien attaquant des Flyers de Moncton.

Pour ceux et celles qui se posent la question, Matt Barron, Brett Crossley, Andrew Martell, Logan Timmons, Brent Broaders et Landon Quinney sont les principaux joueurs à surveiller dans le camp des Mariners.

Devant les buts, la recrue Tyler Caseley, un géant de 6 pieds 6 pouces et 240 livres, a plutôt fait le travail avec une moyenne de buts alloués de 2,02 et un taux d’arrêts de ,919.

Ça n’en reste pas moins à des années-lumière de Tristan Gray, sans doute le grand favori en ce moment pour remporter le titre de joueur le plus utile des séries. Le portier des Tigres montre une incroyable moyenne de buts alloués de 1,27 et un taux d’arrêts encore plus impressionnant de ,955.

Notons que les deux équipes s’affronteront aussi dimanche, toujours au Mariners Centre. La série se transportera ensuite au Centre civique à Campbellton, où seront présentées les parties 3, 4 et 5 (jeudi, vendredi, dimanche).