Une médaille de bronze «en or» pour les U-16

Des doublés de Chloé Gaudet et de Manon Vautour ont mené l’équipe du Nouveau-Brunswick à la médaille de bronze, samedi, lors des Championnats canadiens de ringuette U-16, qui avaient lieu à Charlottetown.

La troupe de Nicole Poirier a signé un triomphe de 5 à 2 sur l’équipe Ontario 3 pour monter sur la troisième marche du podium.

L’attaquante Élyse Grandmaison parlait d’une médaille de bronze qui valait pratiquement autant que l’or.

«Il y avait beaucoup d’émotions quand on a gagné parce que c’est notre dernière saison avec les U-16 pour la plupart d’entre nous. On était vraiment excitée et fière de finir l’année comme ça», raconte-t-elle.

«C’est une semaine qui demande beaucoup d’énergies, de discipline et de concentration. On se prépare toute l’année pour ça. On avait vraiment hâte que ça commence.»

L’athlète originaire de Dieppe flottait encore sur un nuage, dimanche.

«On aurait certainement préféré gagner la médaille d’or, mais on peut quand même être fière d’avoir gagné la médaille de bronze. Ce n’est pas tout le monde qui peut dire qu’il est numéro trois au Canada», exprime-t-elle.

«On a manqué d’énergie en demi-finale et ça nous a beaucoup affectés. Mais à part ça, on a vraiment bien joué durant toute la semaine.»

Selon elle, c’est le travail acharné de toute l’équipe qui a fait la différence.

«Je pense qu’on voulait la victoire davantage que l’autre équipe. On se battait toujours pour l’anneau et on n’a jamais abandonné. On est vraiment proches toutes les filles ensemble. Je pense que ça aide quand l’équipe a une bonne chimie», soutient la patineuse âgée de 15 ans.

«C’était notre dernière partie de l’année et on s’est dit qu’on voulait tout donner ce qui nous restait. Quand j’ai marqué mon premier but, j’ai eu des frissons. C’est un sentiment très difficile à décrire. Je me sentais vraiment fière d’avoir réussi à marquer un but au championnat national.»

L’entraîneuse-chef Nicole Poirier parlait aussi d’un bel effort collectif.

«Les filles n’ont jamais arrêté. On a travaillé fort toute la saison pour en arriver là. On était prêtes. Je m’attendais à une belle performance de l’équipe. Je suis très contente de mes filles», avance-t-elle.

«Il y avait beaucoup de monde dans l’aréna. Les filles de l’Attack de l’Atlantique sont aussi venues nous voir et l’équipe des U-19. C’était très bruyant et l’ambiance était super», ajoute la pilote de la formation néo-brunswickoise.

«J’avais 11 filles qui en étaient à une première participation au championnat national. J’en avais six autres qui avaient perdu en quart de finale l’an passé. Une médaille à ce niveau, c’est un bel accomplissement pour toutes mes filles.»