Loterie de la LHJMQ: les Wildcats malchanceux, le party à Saint-Jean

Dans la vie, les mauvaises nouvelles accompagnent souvent les bonnes, et vice-versa. Les Wildcats de Moncton l’ont bien compris au cours des derniers jours, alors qu’ils sont passés par toute la gamme des émotions. Pendant ce temps-là, c’est le party total à Saint-Jean…

Pour la deuxième fois en trois ans, les Wildcats avaient le plus de chances de remporter la loterie annuelle de la LHJMQ qui donne accès au tout premier choix de l’encan midget.

Et pour la deuxième fois en trois ans, c’est avec une grimace que la direction de l’équipe a quitté Montréal.

Même s’ils avaient terminé au neuvième rang du classement général en 2018-2019, les Wildcats avaient le meilleur pourcentage de chances de parler au premier rang (42,9%) à la suite d’une transaction avec le Titan d’Acadie-Bathurst.

Quand le boulier a fini de tourner, Moncton s’est retrouvé avec le troisième choix.

Même avec seulement 4,8% des chances de l’emporter, ce sont les Sea Dogs de Saint-Jean qui méritent le droit de sélectionner le surdoué Josh Roy au premier rang, le 8 juin prochain à Québec.

Il y a deux ans, l’Océanic de Rimouski leur avait fait le même coup en remportant le derby Alexis Lafrenière.

Moncton a toutefois frappé le gros lot au troisième rang en mettant le grappin sur Jakob Pelletier.

La direction de l’équipe espère un autre miracle du genre en juin.

«C’est très excitant d’avoir la chance d’ajouter un joueur de premier plan et un patineur d’impact à notre équipe», a mentionné l’entraîneur-chef et directeur des opérations hockey, John Torchetti.

«On parle ici de quelqu’un qui sera avec notre organisation pendant plusieurs saisons, alors que nous tentons de bâtir une équipe qui va se battre pour le championnat de la LHJMQ», a-t-il ajouté.

À Saint-Jean, c’était évidemment la fête.

«Je suis en état de choc, pour être tout à fait honnête», a lancé le président et directeur général des Sea Dogs, Trevor Georgie.

«Avec une seule boule, on ne devrait normalement pas gagner. Mais, c’est exactement ce qui s’est passé», ajoute-t-il.

«C’est sans doute le karma. Nous avons une base de partisans formidables, qui croient dans le processus que nous avons mis en place. Nous avons aussi un personnel qui fait preuve d’un optimisme remarquable et des propriétaires très patients. Ils méritent tous ce premier choix.»

Ce sera la sixième fois que Saint-Jean obtient le tout premier choix au repêchage depuis leur entrée dans la LHJMQ, en 2005.

Mais les Wildcats n’ont pas tout perdu.

Le groupe de John Torchetti a eu droit à une petite lueur au bout du tunnel avec l’annonce de  la présentation d’une rencontre de la série Canada-Russie, le 5 novembre prochain au Centre Avenir.

La veille, les étoiles du circuit Courteau affronteront les meilleurs patineurs russes au Harbour Station de Saint-Jean.

Moncton a accueilli deux parties de la série dans le passé, une victoire de 6 à 4 en 2005 et un revers de 2 à 1 en 2017.

La LHJMQ avait toutefois remporté la série lors de la fusillade qui a suivi,

Les autres rencontres de la série auront lieu à Kitchener, London, Saskatoon et Prince Albert.