Sophie Perron c. Emily Harrison: un combat bien néo-brunswickois

Huit mois après la tenue de leur premier gala de sports de combat à Kedgwick, les promotions Lumberjack de Kedgwick y ont vraiment mis le paquet pour leur deuxième soirée qui sera présentée le samedi 18 mai, au Centre civique Mémorial de Campbellton.

Au menu, des duels professionnels de boxe, de muay thaï et d’arts martiaux mixtes (MMA), ainsi que cinq combats de championnats chez les amateurs en muay thaï et en MMA.

Pourtant, quand on demande à Bruno Lurette quel combat risque de devenir le coup de cœur des spectateurs, il pense aussitôt à celui qui va opposer Sophie Perron, de Charlo, à Emily Harrison, de Saint-Jean. Les deux femmes vont combattre pour le titre amateur chez les 135 lb en muay thaï.

«Il y a plusieurs combats qui s’annoncent pour être très bons, mais mon coup de cœur selon moi risque d’être celui entre Sophie et Emily. Ce sont deux filles qui savent se battre et qui sont des passionnées. J’ai très hâte de voir ce match. Actuellement, je crois qu’elles ont toutes deux 50% de chances de l’emporter», affirme Lurette.

Sophie Perron était évidemment ravie d’apprendre que Lurette fondait de grands espoirs sur son duel contre Harrison.

Perron a d’autant plus hâte d’affronter cette dernière qu’elle a déjà été sa partenaire d’entraînement à ses débuts.

«Je connais donc un peu les points forts d’Emily, mais nous ne sommes quand même plus les mêmes combattantes aujourd’hui. J’ai beaucoup de respect pour Emily et je sais que je vais devoir travailler fort si je veux l’emporter et revenir à la maison avec la ceinture», révèle l’ancienne boxeuse amateur, qui montre un dossier de deux victoires en autant de duels en muay thaï.

«Je me prépare tant mentalement que physiquement pour ce combat. J’ai entre autres beaucoup travaillé sur ma défensive. Lors de mon dernier combat contre Magaly Albert, qui avait un background en karaté, j’ai trouvé qu’elle m’avait frappé un peu trop à mon goût. Comme ancienne boxeuse, j’ai encore tendance à me fier à mes poings et pas assez à mes pieds. Mais c’est sûr que ça va être un superbe combat», explique celle qui a combattu avec succès un cancer du sein ces dernières années.

Parmi les autres pugilistes qu’on retrouvera dans ce gala comprenant 13 combats, notons les boxeurs Denis Martin, Kevin Debigare et Stephen Clement, les spécialistes d’arts martiaux mixtes Pierre C. Ouellette et Rémi Fortin, ainsi que les combattants de muay thaï Steven Johnson, Kevin Vallée, Rémi Fortin, Gabriel Vienneau, Marlo Raymond, Zacky Michaud et Shawn Perreault.