Casey Fox reprend l’action à Amherst

Ce n’est pas tous les jours qu’on peut profiter d’une deuxième chance dans la vie. C’est pourtant le privilège qu’auront l’Acadien Casey Fox et ses Ramblers de Amherst à compter de mercredi.

Éliminée dès le premier tour des séries de la Ligue de hockey des Maritimes (LHM) aux mains des Lumberjacks de South Shore (en sept rencontres), la formation néo-écossaise aura une seconde vie en fin de semaine, puisqu’elle accueille le championnat de l’est du Canada de hockey junior A (la Coupe Fred Page).

Les Sénateurs juniors d’Ottawa, le Titan de Princeville et les Mariners de Yarmouth prennent aussi part à cette compétition.

Rappelons que le champion de ce tournoi méritera une invitation pour participer au 133e championnat canadien de hockey junior A, qui sera présenté du 11 au 19 mai à Brooks, en Alberta.

D’un point de vue personnel, cette compétition revêt une importance capitale pour le patineur âgé de 20 ans puisque c’est sa dernière chance de montrer aux différentes formations universitaires sa valeur en vue de la saison 2019-2020.

Le patineur originaire de Rivière-Verte a connu une belle saison, avec une fiche de 26-27=53 en 50 rencontres et quatre buts gagnants.

Malgré la sortie rapide des Ramblers ce printemps, Fox affirme que personne dans le vestiaire ne sera gêné de participer à ce tournoi.

«Je pense que la ville de Amherst et nos partisans méritent d’avoir cet événement. Je sais qu’il va y avoir plus de 2000 partisans dans l’aréna pour chacune de nos parties», raconte-t-il.

«Je ne pense pas que ce soit gênant. On s’est fait surprendre dans les séries, mais on n’a pas une méchante équipe. Je suis certain qu’on peut rivaliser contre toutes ces formations-là. Ce sera à nous de jouer du gros hockey, ajoute le numéro 10 des Ramblers.»

«On se prépare pour ce tournoi-là depuis qu’on s’est fait éliminer. On a eu le temps d’étudier pas mal toutes les équipes. C’est certain que ça va être une grosse compétition. Ce sont toutes des équipes championnes. Ce sera à nous d’augmenter notre jeu d’un cran.»

Le joueur acadien reconnaît que son équipe a quelque chose à prouver dans cette compétition.

«On ne s’attendait pas du tout à se faire sortir dès la première ronde. Mais on doit donner crédit à South Shore. Ils ont vraiment bien joué dans cette série. C’est sûr qu’on veut se reprendre et montrer qu’on a vraiment une bonne équipe», avance Casey Fox.

«On a terminé au deuxième rang dans la ligue cette année (avec un dossier de 36-11-1-2) et on pensait peut-être que ce serait facile contre les Lumberjacks. Les deux premières défaites nous ont placé le dos au mur rapidement. Mais on est passé à autre chose, on a eu des réunions et on sera prêt dès mercredi.»

Même si les Ramblers feront face à trois formations championnes, l’ancien des Wildcats de Moncton pense qu’il est possible de rêver à la victoire finale.

«On a vraiment un bon groupe de gars et je pense que c’est très possible de tout gagner. Ça devrait bien aller si on garde les choses simples», précise-t-il.

D’un point de vue personnel, Casey Fox en sera à un dernier tour de piste dans le junior A et il entend bien laisser une très bonne impression.

«C’est ma dernière chance de montrer ce que je peux faire au niveau junior et je ne veux pas la rater. C’est certain que je vais tout donner.»

Les Ramblers amorceront la compétition mercredi à 19h30. face aux Sénateurs juniors d’Ottawa.