Boxe: les Acadiens s’en donnent à coeur joie à Miramichi!

Les Acadiens ont festoyé en grand, samedi soir à Miramichi. Un peu plus et on se croyait à une célébration du 15 août!

Les boxeurs du pays d’Évangéline et de Cayouche ont complètement dominé leurs adversaires, lors du gala qui a eu lieu dans un Centre civique plein à craquer.

Ce fut notamment une soirée de rêve pour les Acadiennes Annie Mazerolle et Jani Babineau, qui ont pris la mesure de deux Mexicaines.

Mazerolle (7-3) a eu le meilleur sur Claudia Ramirez (1-6) dans une décision unanime des juges.

Malgré la victoire, la pugiliste âgée de 35 ans n’était pas complètement satisfaite de sa performance.

«Tout le monde a dit que c’était un bon combat, mais je suis dure sur moi-même et je pense que j’aurais pu faire mieux. Mais on va prendre la décision unanime. J’ai gagné toutes les rondes et je l’ai même envoyée au tapis au deuxième round. Mais elle s’est relevée!», rigole-t-elle.

«Je n’étais pas assez combative. Je trouve que j’attendais trop et que j’essayais trop de contre-attaquer. Je sentais juste que je n’étais pas à mon meilleur», ajoute l’athlète de 195 livres.

L’Acadienne a eu droit à toute une surprise au début du combat.

«Ça faisait 10 semaines que je m’entraînais pour affronter une gauchère, mais elle est sortie comme droitière au premier round. Ça m’a pas mal mélangée! J’ai dit à mon entraîneur après le round: c’est quoi ça?»

L’athlète originaire de Saint-Ignace s’est cependant ajustée rapidement.

«Ça faisait un an que je ne m’étais pas battue, mais j’étais quand même en bonne forme. Je n’ai pas eu trop de misère à faire six rondes. J’ai quand même assez bien fait, mais j’aurais aimé pouvoir lui passer le K.-O. C’était une bonne soirée pour les Acadiens!»

Mazerolle a maintenant rendez-vous avec Claire Haffner (Ottawa) pour un titre canadien, le 19 juin à Richibucto.

«J’aurais quand même aimé faire un combat de huit rondes avant ça. Mais je suis prête à n’importe quoi. Je vais me battre jusqu’à temps que j’aie besoin d’une canne!»

Jani Babineau (1-2), de Richibucto Village, a également signé une victoire par décision unanime, face à la Mexicaine Yesenia Nicolas (2-3), chez les 110 livres.

«Moi et mon fils, on a un sourire dans le visage depuis qu’on s’est réveillé dimanche matin», écrivait-elle sur sa page Facebook.

«Ça prend vraiment toute une équipe pour permettre à un boxeur de gagner. Je dois dire un gros merci à mon entraîneur Phil Baraly, à mon ami de coeur Paulin Daigle, avec qui j’ai pu m’entraîner au cours des dernières semaines», ajoute la pugiliste acadienne.

«Un gros merci aussi à mon frère Dominic, qui n’a jamais hésité à me donner un coup de main pendant mon entraînement.»

Son frangin (11-1) a vaincu le Mexicain Emmanuel Armendariz (12-4-1) par K.-O. technique au neuvième assaut, dans le groupe des 130 livres.

«Je me sens privilégié de pouvoir faire ce que j’adore tous les jours. Sans les amateurs de boxe comme nous avons au Nouveau-Brunswick, il n’y aurait aucun gala possible. Nous avons vraiment besoin de vous pour garder ce merveilleux sport en vie chez nous» a-t-il mentionné après son combat.

Cette victoire lui permet de mettre la main sur le championnat international des super plumes de la Canadian Professional Boxing Council (CPBC).

Babineau affrontera le Néo-Écossais Joey Laviolette dans un combat de championnat canadien, le 19 juillet, chez lui à Richibucto.

Dans les autres duels de la soirée, Kenny Chery (2-2), de Montréal, a eu le meilleur sur Alex Paul (1-3), de Fredericton, par décision unanime chez les 160 livres.

Dans cette même catégorie, Marcel Maillet (6-9-1), de Pointe-du-Chêne, a vaincu Luke Noël (1-6), de Campbellton.

Et dans le dernier combat de la soirée, Chris Norrad (17-0), de Boisetown, a mérité une victoire par décision unanime sur le Mexicain Emmanuel Pascual (12-4), dans un affrontement des super lourds.