Un dernier match crève-cœur pour Casey Fox

Même s’il a quitté la patinoire en larmes, Casey Fox se souviendra longtemps de son dernier match dans le hockey junior.

Alors que tout le monde croyait que les Ramblers d’Amherst et les Sénateurs juniors d’Ottawa se dirigeaient vers la prolongation, le toit du vieux Stadium est tombé sur la tête de l’équipe locale, lors d’un des deux matchs de demi-finale de la Coupe Fred Page 2019, samedi soir, en Nouvelle-Écosse.

Noah Rowe a logé la rondelle derrière le gardien Matt Williams avec seulement 0,2 seconde à faire en troisième période pour envoyer les Ramblers en vacances.

Pour l’Acadien Casey Fox, c’était le bout du voyage.

Une fin abrupte à une brillante carrière junior.

«J’étais en état de choc. Je ne m’y attendais pas du tout», raconte-t-il, visiblement toujours ému.

«La rondelle a dévié sur quelques joueurs. C’est un coup de malchance. J’ai d’abord pensé qu’il n’y avait plus de temps au cadran et que les officiels allaient regarder le vidéo», ajoute-t-il.

Le cœur du joueur originaire de Rivière-Verte a littéralement volé en éclat, pendant que les représentants de l’Ontario célébraient.

«J’avais la larme à l’œil parce que c’était mon dernier match dans le junior. Mais j’ai eu un beau tournoi, avec cinq points en deux parties. Je ne peux pas demander mieux», avoue l’ailier gauche.

«Ce fut vraiment un match crève-cœur. On a tout donné ce qu’on pouvait. On tirait de l’arrière 3 à 1 après deux périodes, mais on a réussi à créer l’égalité. Dans la chambre, on se disait qu’il fallait encore y croire.»

Et les Ramblers ont comblé l’écart en troisième sur des filets de Matt Green et Cole Waugh.

Sauf que les réjouissances ont été de courte durée.

«Un match, ce n’est jamais fini jusqu’à la sirène finale. C’est décevant, mais écoute, ils (les Sénateurs) viennent de gagner la Coupe Fred Page (un gain de 9 à 2 contre le Titan de Princeville en finale). On a éliminé les Mariners de Yarmouth, les champions de la Ligue de hockey junior des Maritimes. On doit être satisfait de notre performance. On doit tourner la page et passe à autre chose», affirme Casey Fox.

Le joueur âgé de 20 ans se dit comblé par son parcours au niveau junior.

Il a connu toute une saison en 2018-2019, comme en témoigne son dossier de 26-27=53 en 50 rencontres.

Fox a fait encore mieux en séries avec un rendement de 4-6=10 en sept parties.

Vers la fin de la campagne 2018-2019, il a évolué sur une base régulière avec les Wildcats de Moncton, se façonnant une fiche de 3-1=4 en 27 rencontres.

«J’ai vécu une belle expérience l’année passée dans le junior majeur avec les Wildcats, notamment dans les séries contre l’Océanic de Rimouski. Je vais aussi retenir les souvenirs que j’ai de la Coupe Fred Page. J’ai vraiment eu un beau passage junior. J’ai atteint tous mes objectifs. J’ai beaucoup appris dans le hockey junior et je suis devenu un meilleur joueur», affirme-t-il.

Casey Fox affirme n’avoir aucun regret.

«J’ai vraiment eu une belle année à Amherst. Mon entraîneur Jeff LeBlanc a cru en moi tout au long de la saison et j’ai vraiment donné tout ce que j’avais.»

Le patineur acadien va explorer ses options au cours des prochaines semaines avant de décider du chemin qu’il va emprunter.

Il pourrait décider de poursuivre ses études au CCNB d’Edmundston pour devenir agent correctionnel ou encore opter pour le hockey universitaire.

Cinq ou six institutions de l’Ontario et des Maritimes lui ont déjà soumis des offres.