La USHL choisit ses espoirs

La Ligue de hockey des États-Unis (USHL), le pendant américain de la LHJMQ, de la OHL et de la WHL, a procédé lundi soir la phase 1 de son repêchage annuel.

La phase un, qui regroupait les joueurs nés en 2003, aura vu 13 espoirs du repêchage à venir de la LHJMQ être sélectionnés par les équipes de cette ligue. Une USHL qui se veut en passant la principale vache à lait des universités (et des collèges) américaines. La NCAA comme se plaisent à dire les connaisseurs.

De cette treizaine, trois d’entre eux sont des Néo-Brunswickois, soit le joueur Cole Huckins, de Fredericton, ainsi que les défenseurs Eli Barnett et Evan Nause, tous deux de Riverview.

Notons qu’aucun d’entre eux n’a évolué dans la Ligue midget AAA du Nouveau-Brunswick ou de l’Île-du-Prince-Édouard cet hiver.

Huckins, qui est le neveu de Greg et Jim Malone – et du même coup le cousin de Ryan, Brad et Brett Malone -, a évolué avec les Spartans de l’école privée de Stanstead. Le jeune colosse de 6 pieds 3 pouces et 192 livres a été repêché en deuxième ronde (28e au total) par les Black Hawks de Waterloo.

Barnett, un géant de 6 pieds 5 pouces et 205 livres, a porté les couleurs de l’Académie de hockey Selects des États-Unis. Dans son cas, il est bon de noter qu’il ne sera éligible qu’au repêchage de 2022 puisqu’il est né le 16 septembre, soit un jour après la date limite. Les Capitols de Madison en ont fait leur choix de sixième tour (78e au total).

Et Nause, un arrière à caractère offensif, vient de compléter une deuxième campagne avec les Gladiators de l’Académie Newbridge. Le défenseur de 6 pieds 1 pouce et 174 livres a été choisi en septième ronde (103e au total) par le Stampede de Sioux City.

Deux autres hockeyeurs des provinces de l’Atlantique figurent également parmi les joueurs repêchés, soit le Terre-Neuvien Ryan Greene (3e au total), par les Gamblers de Green Bay, et le Néo-Écossais Cameron Whynot (129e au total), par les Buccaneers de Des Moines.

Les huit autres sont évidemment des Québécois, soit Zachary Bolduc (21e), par les Musketeers de Sioux City, Dova Tinling (23e), par les Buccaneers, James Malatesta (53e), par les Stars de Lincoln, Jacob Guévin (90e), par les Lumberjacks de Muskegon, Guillaume Richard (91e), par le Storm de Tri-City, Anthony Cliche (127e), par le Stampede, Israël Mianscum (142e), par le Stampede, et Zachary L’Heureux (145e), par les Rough Riders de Cedar Rapids.

De plus, cinq autres jeunes espoirs de 2003 ont également été choisis lors de la phase 2 tenue mardi, soit le Terre-Neuvien Zach Dean (140e), par les Capitols, le défenseur néo-écossais Oscar Plandowski (141e), par les Gamblers, l’attaquant néo-brunswickois Peter Reynolds (180e), par le Steel de Chicago, et les défenseurs québécois Adam Cardona (207e), par les Buccaneers, et Charles-Alexis Legault (258e), par les Lumberjacks.

Cela dit, n’allez surtout pas croire que ces sélections signifient que ces 18 jeunes espoirs ont tourné le dos à la LHJMQ. Juste pour vous donner une idée, sur les six jeunes espoirs repêchés en 2018, dont les Acadiens Nicolas Savoie et Alexandre David, aucun ne s’est rapporté à leur équipe de la USHL.

Mentionnons par ailleurs que la LHJMQ a finalement décidé de reporter à mercredi le dévoilement de la liste du Centre de soutien au recrutement. Les dirigeants du circuit ne voulaient simplement pas faire ombrage au quatrième match de la finale présenté en soirée.