Le Magic s’approche du championnat

Le Magic de Moncton n’est plus qu’à deux petites victoires du premier championnat de son histoire.

La troupe de Joe Salerno a signé une victoire de 107 à 100 face au Edge de St. John’s, samedi soir devant plus de 3500 spectateurs réunis au Centre Avenir, pour prendre une avance de 2-0 dans la série finale de la Ligue nationale de basketball du Canada.

Rien ne laissait pourtant présager une victoire des locaux en début de rencontre puisque le Magic tirait de l’arrière par 17 points au premier quart.

L’entraîneur a calmé tout le monde et le vrai Magic a lentement commencé à refaire surface.

«J’ai dit aux gars qu’il restait encore pas mal de basketball à jouer dans ce match. Le Edge est sorti fort, mais nous avons gardé notre concentration. On savait qu’on serait en mesure de mieux exécuter nos jeux tôt ou tard.»

Salerno affirme n’avoir jamais douté de ses joueurs.

«J’ai vu cette équipe rebondir plusieurs fois dans le passé. Je sais que nous avons une excellente équipe et j’étais convaincu que le groupe se nourrirait de l’énergie de la foule en deuxième demie», explique-t-il.

Moncton semble faire de ces retours tardifs une véritable spécialité en séries.

«Je pense que c’est surtout à cause de notre belle profondeur. Nous avons pu envoyer sur le terrain des gars en pleine forme en fin de rencontre et ce fut la différence. Jason Calliste a connu tout un match et je l’ai envoyé sur le court le plus souvent possible», indique Joe Salerno.

L’attaquant, qui n’était même pas du groupe de départ, a récolté 26 points dans ce match.

Trey Kell a fait encore mieux avec 29 points.

Desmond Lee a été le meilleur du Edge dans la défaite avec 26 points.

L’ancien des Celtics de Boston, des Clippers de Los Angeles et du Magic d’Orlando dans la NBA, Glen Davis, a pour sa part contribué 14 points et six mentions d’aide, avant de retraiter au vestiaire avec une blessure à la cheville.

Même si son équipe est dans le siège du conducteur, Joe Salerno refuse de préparer le défilé.

«Ça va être une belle bataille à Terre-Neuve. Ce n’est pas un endroit facile pour jouer et on sait qu’il y aura plus de 5000 personnes dans les gradins, mais je pense que notre niveau de confiance sera à son maximum. Chose certaine, on va tout donner.»

Trey Kell est du même avis.

«Nous avons joué un style rapide et explosif en deuxième moitié samedi et c’est ce qu’on veut faire lors du prochain match», mentionne l’athlète originaire de San Diego.

«On va jouer avec la même intensité et je suis convaincu que ce sera un autre match serré. On devra éviter de se laisser distraire par la foule et se concentre sur notre plan de match.»

Le troisième match de cette finale sera présenté lundi soir à St. John’s.