Philippe Myers rejoint Équipe Canada

L’Acadien Philippe Myers a sans aucun doute vécu la plus belle saison de sa carrière de hockeyeur. Et c’est loin d’être terminé!

Celui qui a passé la majeure partie de la saison 2018-2019 avec les Flyers de Philadelphie dans la Ligue nationale de hockey (LNH) s’est envolé pour la Slovaquie mercredi, afin d’aller rejoindre l’équipe canadienne qui participe au championnat mondial de hockey sur glace.

C’est une blessure au défenseur Brendan Montour qui lui a ouvert la porte.

Quand le téléphone a sonné mardi soir, le patineur de Dieppe n’a pas hésité.

«Je suis heureux d’avoir cette occasion qui se présente à moi. Ce ne sont pas tous les joueurs qui ont la chance de jouer avec Équipe Canada», raconte-t-il.

Myers était dans l’avion, quelque part au-dessus de l’océan atlantique quand l’Acadie Nouvelle l’a joint, mercredi.

«Je sais que je vais apprendre beaucoup de choses et je m’en vais là avec une bonne attitude. Je pense que ce sera une très bonne chose pour mon développement à long terme. Ce sera aussi une belle expérience au niveau personnel», affirme l’arrière âgé de 22 ans.

«C’est vraiment plaisant de pouvoir représenter le Canada. La dernière fois que j’ai eu la chance de faire ça, c’était au championnat mondial de hockey junior. Je suis content d’avoir une autre chance de répéter l’expérience. La glace est pas mal plus grande et il va falloir que je joue plus intelligemment.»

Myers ne sera pas complètement perdu en Slovaquie puisqu’il rejoindra notamment ses coéquipiers des Flyers, Sean Couturier et Carter Hart.

«Je connais quelques gars dans l’équipe, dont Thomas Chabot, Pierre-Luc Dubois, Ryan Strome, Anthony Cirelli. J’ai déjà joué avec eux lors de différentes compétitions. L’adaptation devrait se faire rapidement. Je suis très heureux de me joindre à eux.»

Le patineur acadien n’a pas l’intention de se casser la tête au sein de la brigade défensive de la formation canadienne.

«Ça fait un mois que je ne me suis pas vraiment entraîné. Je vais donc aller là et donne tout ce que j’ai pour aider l’équipe. Je n’ai pas vraiment de but personnel», assure-t-il.

Même s’il risque d’être pas mal occupé au cours des prochains jours, Myers suivre tout de même la progression des Huskies de Rouyn-Noranda au tournoi de la coupe Memorial à Halifax.

«C’est sûr que je vais suivre leurs performances. J’étais à Halifax quand ils ont gagné la Coupe du Président et j’ai été voir les boys après dans le vestiaire. J’étais vraiment content pour toute l’organisation.»

Le Canada disputera sa prochaine rencontre jeudi, face à la France.