Vincent Millette devient un Aigle Bleu

Le portrait commence à être pas mal complet en vue de la saison 2019-2020 chez les Aigles Bleus de l’Université de Moncton. L’attaquant Vincent Millette devient la sixième recrue à se greffer à la troupe de Judes Vallée au cours des dernières semaines.

Le capitaine des Capitals de Cowichan Valley a passé les trois dernières saisons dans la puissante Ligue de hockey de la Colombie-Britannique (BCHL).

En 2018-2019, le joueur originaire de Blainville a présenté une fiche offensive de 4-11=15 en 32 rencontres.

«J’ai parlé avec Jean-François Damphousse (le directeur général) et Judes Vallée (l’entraîneur-chef) au cours des dernières semaines et je trouvais que c’était un très bon programme de hockey. Je suis vraiment excité à l’idée de poursuivre ma carrière au hockey à l’Université de Moncton», raconte celui qui poursuivra ses études en criminologie à l’U de M.

«J’ai joué dans le junior AAA à l’âge de 17 ans à Montréal-Nord et j’ai eu une bonne saison (27-19=46 en 48 rencontres). J’ai décidé de ne pas aller jouer dans la LHJMQ parce que j’ai voulu favoriser le côté scolaire. Je suis donc allé jouer junior A dans l’Ouest», ajoute-t-il.

Pour le patineur de 5 pieds 10 pouces et de 180 livres, les études ont toujours été primordiales.

«C’est bien beau le hockey, mais à un moment donné, il n’y en aura plus. Je veux avoir un diplôme universitaire pour pouvoir décrocher un bon emploi.»

Millette sait exactement ce qui l’attend dans le circuit du Sport universitaire de l’Atlantique (SUA).

«Je connais bien le calibre de jeu du hockey universitaire. Je connais aussi très bien Vincent Deslauriers et j’ai pas mal entendu parler du programme. Je m’entraîne avec plusieurs gars qui évoluent dans cette ligue durant l’été», mentionne-t-il.

«Je sais que c’est une ligue très forte, mais je suis prêt à relever le défi. Je suis capable d’apporter un aspect offensif, mais aussi défensif. J’ai appris beaucoup de ce côté lors de mon séjour dans l’ouest. Je peux évoluer en avantage numérique ou à court d’un homme. Je suis capable de faire un peu de tout.»

Vincent Millette a l’intention de mettre les bouchées doubles au cours des prochains mois afin de se préparer à sa nouvelle aventure en Acadie.

«Je veux faire mes preuves, montrer ce que je peux faire. Je veux connaître un bon camp pour être prêt pour le début de la saison.»

La vie en dehors de la patinoire ne semble pas trop l’énerver non plus.

«J’avais quatre cours à l’Université à Vancouver, en plus de gérer le hockey. Je suis déjà un peu habitué à ce rythme de vie là. Il y a d’ailleurs plus de parties dans le hockey junior qu’au niveau universitaire. Je pense que l’adaptation devrait se faire sans problème.»

Vincent Millette se joint à un groupe de nombrils verts qui comprend également les arrières Francis Thibeault, Michael Kemp et Wilson Forest, de même que les attaquants Samuel Guilbault et Gabriel Vanier.