Un combat n’attend pas l’autre pour Chris Norrad

Quelques jours avant sa victoire par décision unanime face au Mexicain Jose Vasquez, au début du mois à Miramichi, Chris Norrad avait déclaré dans nos pages qu’il voulait dans un proche avenir obtenir des combats plus importants. Ça n’aura pas mis de temps à se concrétiser puisque le poids lourd de Boiestown affrontera ce samedi, au Victoria Warehouse de Manchester, le très prometteur Hughie Fury dans un duel prévu pour 12 assauts.

Fury (21v, 2d, 11 KO) n’est d’ailleurs pas un pied de céleri puisque le jeune Britannique de 24 ans figure actuellement dans le top-20 mondial chez les poids lourds. À l’évidence, Norrad (17v, 0d, 8 KO) devra livrer le match de sa vie s’il souhaite conserver son dossier vierge.

Parce que s’il n’a jamais subi la défaite en 17 combats, Norrad n’a jamais eu à affronter un combattant du niveau de Fury.

«Je me sens bien, a révélé Norrad à l’Acadie Nouvelle, vendredi matin. Je sais que ce ne sera pas facile, mais je suis prêt à relever le défi.»

«Pour le vaincre, je vais devoir imposer mon rythme et utiliser mon jab. Je devrai aussi bien couvrir les angles et bien bouger afin de contourner son jab et ses coups droits», confie-t-il.

«C’est clair que c’est un combat énorme pour moi. C’est une grande opportunité. Comme toujours, je vais faire de mon mieux afin de m’en revenir à la maison avec la victoire», mentionne le pugiliste de 35 ans.

Outre la différence d’âge, Norrad devra aussi composer avec la longue portée (80 pouces) de son opposant. À 6 pieds 6 pouces, Fury possède de plus un avantage de trois pouces au niveau de la taille. Fait à signaler, Fury a effectué ses débuts professionnels le 22 mars 2013 au Centre Bell de Montréal face à un autre Néo-Brunswickois, le regretté David Whittom.

Dans une récente entrevue accordée à The Boxing Voice, Norrad dit avoir entendu parler du clan Fury quelques jours avant son match au Centre civique de Miramichi.

«Ils m’ont approché avant mon dernier combat et comme c’était le genre de match que j’attendais depuis longtemps, je leur ai dit que j’acceptais. Par contre, ils voulaient d’abord voir ma performance à Miramichi et j’ai justement livré un bon match. Ils m’ont aussitôt fait savoir qu’ils allaient m’envoyer un contrat. Une fois le contrat arrivé je l’ai signé et me voici», a entre autre mentionné Norrad.

«Ça ne me dérange pas d’être considéré comme le négligé. Je sais très bien que j’affronte un excellent boxeur. Je suis cependant où je veux être et j’ai l’intention de surprendre les gens. Je veux livrer un grand match et je suis venu ici pour gagner», a-t-il souligné.

«Je ne donnerai pas mon plan de match, mais je peux te dire que s’il me frappe une fois, je riposterai avec deux coups. Et s’il me frappe avec force, je le frapperai encore plus fort», a ajouté Norrad.

Fury est d’autant plus un adversaire redoutable qu’il voudra sans aucun doute faire oublier son revers d’octobre devant le Bulgare Kubrat Pulev.

Dans un média local, Fury a fait savoir que la victoire n’était pas vraiment une priorité pour lui.

«C’est comment je vais gagner qui est important. J’ai l’intention de donner tout un spectacle. Il va y avoir des feux d’artifice», a prévenu Fury.