Nicolas LeBlanc entame un été chargé

Les amis de Nicolas LeBlanc n’auront pas à le chercher très longtemps s’ils veulent le trouver cet été. Le receveur va faire des heures supplémentaires sur les losanges de la province puisqu’il évoluera simultanément pour deux équipes, les Mudcats Metro chez les juniors et les Mudcats au niveau senior.

Même s’il est encore d’âge junior, le colosse acadien devrait disputer plusieurs rencontres avec l’équipe de Patrick Tardif.

La situation est volatile derrière le marbre des Fisher Cats.

Le receveur habituel Maxime Ruel ne pourra disputer toutes les rencontres en raison de son emploi au sein de la GRC.

Il est secondé par le vétéran Mike Ivey, qui sera appelé en renfort périodiquement.

Nicolas LeBlanc se voudra donc en quelque sorte une police d’assurance chez les seniors.

Ce qui fait parfaitement son affaire.

«Je prévois aller jouer au niveau senior l’an prochain. C’est donc très plaisant de voir qu’ils vont me donner un peu de temps pour jouer avec eux cet été. J’ai eu cette chance l’an dernier dans les séries et j’ai adoré mon expérience», affirme le baseballeur originaire de Dieppe.

«L’atmosphère est différente et les foules sont pas mal plus importantes dans le senior. J’aime aussi jouer au niveau junior parce que je suis avec mes amis.»

Le receveur qui aura bientôt 21 ans ne voit pas une très grosse différence de calibre entre le junior et le senior.

«C’est probablement l’expérience des joueurs qui fait la plus grosse différence. Les plus jeunes font des erreurs ou ne savent pas toujours comment faire le meilleur jeu possible dans certaines situations», raconte-t-il.

«Quand tu arrives au niveau senior, tu affrontes souvent des gars qui ont joué dans des collèges américains ou des académies de baseball. Ils connaissent un peu plus le jeu.»

Comme il a disputé plusieurs rencontres avec les Fisher Cats l’an dernier, l’athlète de 6 pieds 2 pouces et de 200 livres sait exactement à quoi s’attendre.

«Je me souviens d’avoir été un peu nerveux pour mes premières parties l’an passé, sauf que maintenant, je connais pas mal tous les gars et ils me traitent comme si je faisais partie de l’équipe de puis longtemps», souligne-t-il.

Avec les Mudcats, Nicolas LeBlanc sera un peu comme le capitaine du navire.

«C’est ma troisième année et je me vois comme un leader dans l’équipe. Je veux aider les jeunes à se développer. Notre but est d’aller au championnat national et je veux m’assurer de rappeler aux gars que c’est notre objectif à la fin de la saison», avance-t-il.

Le grand receveur avait connu une belle saison en 2018, comme en témoigne sa moyenne de ,348 (la cinquième meilleure de la ligue), ses 15 points produits et ses 15 points marqués en 20 rencontres.

«J’aimerais gagner une médaille d’or au national. C’est pas mal la seule chose que je n’ai pas encore accomplie au niveau junior. Je veux avoir une bonne saison, gagner les séries.»

L’Acadien a remporté le bronze lors des championnats canadiens de 2018.

Il avait également mis la main sur l’argent et le bronze lors de ses deux dernières saisons au niveau midget.