David Doucet souhaite évoluer dans la LHJMQ

David Doucet a beau être courtisé par quelques universités américaines et se garder toutes les options ouvertes, sa tête semble être déjà tournée vers la LHJMQ. Samedi, au Centre Vidéotron de Québec, le hockeyeur de Baie-Sainte-Anne devrait normalement entendre son nom pendant la deuxième ronde du repêchage. Un encan qu’on annonce justement excellent au niveau des attaquants et des défenseurs.

Doucet a déjà un curriculum vitae bien garni avec en poche une coupe Telus (championnat canadien midget AAA) avec les Hounds de Notre-Dame au printemps de 2018 et une participation aux Jeux d’hiver du Canada. Il était même le capitaine de la formation néo-brunswickoise.

Arrivé jeudi dans la capitale québécoise, le hockeyeur de Baie-Sainte-Anne dit avoir discuté avec les 18 formations du circuit. D’autres entrevues sont d’ailleurs au programme vendredi avec les organisations de Chicoutimi, Saint-Jean et Sherbrooke.

Doucet, âgé de 16 ans, ne cache pas avoir déjà des papillons dans l’estomac.

«Je n’arrête pas de penser à quel club qui va me repêcher. Ma famille est aussi excitée que moi. Nous avons tous hâte de savoir», affirme Doucet.

Outre son père Marc et sa mère Sylvie Thériault, ses sœurs Céleste et Angèle seront également présentes, samedi, ainsi que ses oncles Luc et Claude Thériault. C’est sans oublier ses agents Andrew Maloney et Darrell Young.

Doucet dit avoir eu particulièrement de belles rencontres avec les organisations de Charlottetown, Halifax, Moncton et Québec. Il croit d’ailleurs que les chances de le voir être choisi plus tôt qu’au 36e échelon, comme le suggère la liste finale du Centre de soutien au recrutement de la LHJMQ. Même qu’il ne serait pas surpris si jamais le Titan d’Acadie-Bathurst le sélectionne.

«J’ai un feeling que le Titan pourrait me choisir au 16e rang. Sinon, il y a aussi les Saguenéens que je dois rencontrer de nouveau aujourd’hui. Mais honnêtement, tout ce que je demande c’est d’être repêché par une équipe qui a la réputation de bien développer leurs joueurs», révèle l’attaquant de 5 pieds 10 pouces et 175 livres, qui a évolué cet hiver pour les Gladiators de Newbridge Academy, tant au niveau U-16 que U-18.

S’il décide de tourner le dos à la NCAA, David Doucet deviendra le troisième hockeyeur de Baie-Sainte-Anne à évoluer dans la LHJMQ après Jacques Richard et Philippe Poirier.

Richard, un centre, a porté les couleurs des Harfangs de Beauport en 1993-1994. En 36 duels, il a réussi quatre buts et 13 passes pour 17 points. Quant à Poirier, un ailier droit, il a joué huit matchs avec les Wildcats de Moncton en 1996-1997. Il a été limité à un seul but. Ce dernier a également évolué avec les Centennials de North Bay dans la OHL en 1995-1996, où il a amassé un filet deux mentions d’aide en 42 rencontres.