«Ma famille est encore plus excitée que moi» – Jonathan Desrosiers

Jonathan Desrosiers ne sera jamais un Bobby Orr ou un Erik Karlsson, mais il n’en demeure pas moins un défenseur qui a le don de plaire à un entraîneur en raison de la qualité de son jeu.

Desrosiers, qui vient de terminer une bonne première saison dans le midget AAA avec les Flyers de Moncton, dit avoir rencontré une quinzaine d’équipes. Des entrevues qui, de son propre aveu, ont très bien été. Il faut dire que Desrosiers affiche une belle maturité pour son âge.

«J’ai dit à chaque équipe que ma grande force était mon jeu défensif et ma constance. Je suis un défenseur qui joue avec intensité à chacune de mes présences», signale l’arrière de 5 pieds 11 pouces et 175 livres.

«Je suis surtout un défenseur défensif, mais je suis aussi capable de sauter dans l’action et aider à l’attaque», a-t-il toutefois tenu à préciser.

Desrosiers, qui a représenté le Nouveau-Brunswick aux Jeux d’hiver du Canada, estime avoir beaucoup progressé dans la dernière année.

«Je suis par exemple beaucoup plus confiant avec la rondelle. Quand je suis en possession du disque, je suis plus calme pour faire des jeux.»

D’autre part, le hockeyeur de Dieppe dit n’avoir aucune préférence quant à l’équipe qui va le sélectionner. Il veut juste jouer dans la LHJMQ, un circuit dans lequel il rêve d’évoluer depuis plusieurs années. Et à l’écouter, son rang de sélection l’importe également peu.

«C’est sûr que j’aimerais être choisi plus tôt que le rang de sélection que m’a donné le CRS (6e à 8e ronde), mais le but est surtout de me faire repêcher. Ensuite, ça va se jouer au camp d’entraînement», mentionne-t-il.

Desrosiers sera accompagné de son père Marc, de sa mère Chantal Vinet et de sa petite sœur Julie, samedi, au Centre Vidéotron. L’un de ses deux agents, Dominic Deblois, sera également présent. À noter que son autre agent est un visage bien connu des partisans du Titan d’Acadie-Bathurst puisqu’il s’agit de Bryce Milson.

«Je pense que ma famille est encore plus excitée que moi, dit-il en riant. En fait, nous sommes tous excités.»