Repêchage: les Wildcats frappent un grand coup

Les Wildcats de Moncton ont frappé un grand coup, samedi au Centre Vidéotron de Québec. La direction de l’équipe est allée chercher un gardien vedette, un joueur d’impact et plusieurs produits locaux. John Torchetti, Ritchie Thibeau et le reste du personnel hockey sont donc rentrés au bercail avec le sentiment du devoir accompli.

Moncton était à la recherche d’un gardien d’expérience en arrivant à cette séance annuelle de repêchage de la LHJMQ.

Un choix de 2e ronde en 2019, un de 1er tour en 2020 et un autre de 2e ronde (conditionnel) en 2021 plus tard en direction des Voltigeurs de Drummondville, Olivier Rodrigue s’amenait avec les Wildcats.

Lors de la séance de samedi, la direction de l’équipe a mis le grappin sur l’attaquant Zachary L’Heureux, des Grenadiers de Châteauguay, au 3e rang de l’encan midget.

Moncton a également puisé dans sa cour arrière en sélectionnant les Acadiens Nicholas Sheehan, Julien Desrosiers et Dominic LeBlanc.

Le directeur du recrutement et directeur général adjoint, Ritchie Thibeau, parlait donc d’une belle fin de semaine pour son organisation.

«On est très satisfait avec le boulot qu’on a fait. On a choisi deux gardiens, six attaquants et cinq défenseurs. Ça nous donne de la profondeur à toutes les positions et quelques gars qui vont venir jouer avec nous d’ici un an ou deux.»

L’homme de hockey se dit particulièrement heureux de quitter Québec avec l’Heureux dans son équipe.

«L’Heureux, c’était mon gars depuis longtemps. Je l’ai aimé aux Jeux du Canada et  dans les séries. C’est un vrai Wildcats. C’est un gars qui travaille dur et qui veut gagner à tout prix», raconte-t-il.

«On a eu quelques offres pour lui, mais rien de vraiment substantiel. Ça n’a jamais été proche. Dans l’échange de Rodrigue, les Voltigeurs voulaient ce troisième choix, mais il n’y aucune chance que j’allais l’échanger.»

En 3e ronde (37e), Moncton a sélectionné le centre québécois Julien Hébert (Chevaliers de Lévis).

«On pense qu’il sera un joueur offensif dans la LHJMQ avec les habiletés qu’il a», affirme le directeur du recrutement.

«Il va avoir besoin d’une autre saison dans le midget AAA, mais il devrait pouvoir intégrer notre alignement à l’âge de 17 ans et avoir un rôle important dans l’équipe», ajoute Ritchie Thibeau.

«Il a un bon physique et c’est un bon marqueur. Il va venir au camp et pousser pour un poste. Si on le place avec des bons joueurs, on ne sait jamais. Tout peut arriver avec lui.»

Au 4e tour, les Wildcats ont opté pour le défenseur québécois Nicholas Pavan (Lions du Lac St-Louis).

«C’est un grand défenseur à caractère défensif. On croit que si on lui donne le temps de se développer, il pourrait devenir un arrière fiable dans notre ligue, note le bras droit de John Torchetti.

Moncton a pigé une première fois en Acadie au 6e tour, avec le gardien Nicholas Sheehan (Vitos de Saint-Jean).

«Il a été retranché des Flyers (midget AAA) cette saison parce qu’ils avaient deux gardiens déjà repêchés dans la LHJMQ (Mathias Savoie et Jacob LeBlanc). Il a été avec les Vitos et il est devenu un gardien numéro un. Il a vraiment bien fait aux Jeux du Canada contre des grosses équipes comme le Québec et l’Ontario», mentionne-t-il.

«C’est un gars qui est proche si on a des blessures. Il a de la vitesse et il est bon techniquement. Il aura certainement sa chance à l’âge de 17 ou 18 ans avec nous.»

Deux autres Acadiens s’amènent à Moncton, soit l’attaquant Dominic LeBlanc (8e ronde) et l’arrière Julien Desrosiers (9e ronde).

«Dominic a tous les outils pour réussir. Son entraîneur l’a utilisé dans toutes les situations importantes, pour gagner des mises en jeu, pour défendre une avance dans la dernière minute de jeu, etc. C’est un joueur sur qui on peut se fier», affirme Thibeau.

«Desrosiers, on l’a aimé de plus en plus à mesure que l’année avançait. Il a de la vitesse, il bouge bien la rondelle et il peut jouer physique aussi. On va voir comment il va se développer.»