Bâton sportif: les Acadiennes donnent le ton

Les athlètes acadiennes ont complètement dominé le gala de Bâton NB, qui s’est déroulé en fin de semaine à Moncton.

La directrice générale du club Baton Atlantik, Brenda Arsenault-LeBlanc, mentionne que le bâton sportif est un sport en pleine expansion dans plusieurs régions de la province, notamment dans plusieurs coins francophones.

«On a beaucoup de filles du sud-est, notamment de Shediac, et du comté de Kent. On a des clubs à Cocagne, Memramcook, Sainte-Marie-de-Kent et Saint-Antoine-de-Kent», explique-t-elle.

Brianna Middleton, qui a récemment obtenu sa qualification en vue d’une importante compétition internationale en France (la Coupe internationale de bâton sportif), a été désignée athlète senior de l’année 2019.

«Depuis qu’elle a commencé, à l’âge de 4 ans, elle n’a jamais arrêté de progresser. C’est une fille qui se pousse tout le temps. Elle ne prend jamais de congé. Elle vise toujours plus haut», indique Brenda Arsenault-LeBlanc.

«L’an prochain, elle veut tenter sa chance avec l’équipe nationale, en vue du championnat mondial qui aura lieu en Italie en août.»

L’élève de 11e année à l’école Moncton High a participé à cinq compétitions de niveau régional, provincial et national au cours de la dernière année.

Elle prendra part aux championnats canadiens, qui seront présentés à Regina, en Saskatchewan, du 30 juin au 5 juillet.

Le titre d’athlète junior de l’année va à Katrine Bourgeois, de Shediac.

«C’est une athlète qui travaille très fort. Elle se fixe des objectifs précis depuis plusieurs années. On voit qu’elle écoute aussi les conseils de ses entraîneurs pour corriger les lacunes dans sa technique», mentionne la directrice générale du club Baton Atlantik.

«Elle pourrait certainement se rendre jusqu’au niveau international. Elle ne participera pas à la Coupe internationale cette année en France parce qu’elle ne pensait pas qu’elle était rendue à ce niveau encore. Dans ce sport, c’est beaucoup une question de confiance. Mais je pense qu’elle voit maintenant qu’elle a vraiment une bonne chance de faire l’équipe canadienne dans deux ans.»

L’élève de neuvième année à l’école Louis-J.-Robichaud sera également présente aux championnats canadiens dans deux semaines.

Le Prix étoile montante a été remis à Lucy Gray, du club Baton Atlantik, de Moncton, ainsi qu’à Gabriella Savoie, du club Les Étincelles, de Néguac.

Le Prix étoile filante est décerné à Samara Savoie, du club Baton Atlantik.

Sa collègue Leanne Plewes (club de Cormier Village), qui représentera aussi le Canada en France au mois d’août, se voit remettre le Prix étoile NB.

Le duo junior de l’année va à Hailey LeBlanc et Clara Stanert, du club Baton Atlantik.

Ce sont deux athlètes du même club qui ont mérité le même honneur au niveau senior, soit Mylène Bastarache et Brianna Middleton.

Enfin, le Prix commémoratif Linda Miller est remis à Érica Godin, du club Baton Atlantik de Saint-Antoine-de-Kent.

– Gracieuseté