Chaleur revient au hockey senior pour de bon

Le hockey senior est de retour dans la région Chaleur et cette fois-ci c’est pour de bon, selon le directeur des opérations hockey de l’équipe Brian Landry.

Ce n’est d’ailleurs pour pour rien si Chaleur, dont le nom de l’équipe et les couleurs ne seront dévoilés qu’en juillet, et les Marauders de Dalhousie ont été acceptés dans la Ligue Acadie-Chaleur, en fin de semaine.

Leur présentation ne laissait aucun doute quant au sérieux de leur projet.

Pour un, Brian Landry est arrivé avec une liste d’une vingtaine de joueurs, quelques idées derrière la tête pour renflouer les coffres de l’équipe, deux commanditaires majeurs qui ont déjà confirmé leur contribution et un comité de sept personnes pour s’occuper des activités quotidiennes du club.

«Nous sommes arrivés à la réunion très bien préparés, affirme Landry. Nous sommes sérieux. Je peux aussi te dire que les sept personnes du comité sont des vrais passionnés de hockey. Nous voulons que notre organisation soit solide partout, pas seulement sur la glace. Nous sommes également sûrs que nous allons compétitionner avec tous les clubs de la ligue.»

Pas question toutefois de nommer les joueurs qui feront partie du noyau de l’équipe, même si on a déjà une assez bonne idée de la plupart d’entre eux.

Plusieurs seront présentés lors d’une conférence de presse en juillet, en même temps que le nom et les couleurs de l’équipe. La date de la conférence de presse sera confirmée dans les prochaines semaines.

Brian Landry a toutefois annoncé que l’entraîneur-chef était déjà choisi et il s’agit de Mike Nadeau, un bonhomme qui a évolué pendant une vingtaine d’années dans le hockey senior. Il a d’ailleurs joué jusqu’à l’âge de 42 ans.

Joint en début d’après-midi, Nadeau dit avoir déjà hâte au camp d’entraînement.

«Je ne m’embarque pas dans ce projet à moitié. Je veux aussi que les gars qui vont accepter de porter les couleurs de l’équipe soient là pour les bonnes raisons. Je ne veux pas de joueurs qui sont là uniquement pour parader. Je veux que les gars viennent ici pour jouer au hockey», révèle Nadeau.

«Je connais déjà le calibre de jeu de la ligue et il n’y a aucun doute dans mon esprit que nous pouvons rivaliser. Je suis sûr d’avoir un bon club. J’ai d’ailleurs l’intention de rencontrer plusieurs gars cet été afin de connaître leurs intentions», dit-il.

Parmi les joueurs avec qui il compte discuter, on retrouve deux vétérans qui, à ses yeux, sont aussi bien dire une priorité. Vous avez sans doute déjà deviné leur nom, puisqu’il s’agit de Rémi Doucet et Gary Frenette.

«Nous avons l’intention de faire beaucoup de place aux jeunes, mais ça prend de bons vétérans pour apporter du leadership dans le vestiaire. Quand tu as beaucoup de jeunes joueurs, c’est important d’avoir des vétérans pour les calmer», explique Nadeau.

Il serait toutefois très étonnant que Chaleur utiliser ses six cartes de joueurs de 31 ans et plus. On croit que ce sera aux environs de quatre vétérans.

Enfin, Mike Nadeau dit avoir approché quelques hommes de hockey pour l’aider derrière le banc.

«Comme mon travail de gérant à l’aréna de Petit-Rocher pourrait me forcer à rater quelques parties, je vais donc avoir besoin d’un entraîneur associé. J’aimerais aussi avoir deux autres adjoints. J’ai déjà parlé à trois gars et ils devraient me donner leur réponse bientôt», indique Nadeau.

Chaleur disputera ses parties locales à l’aréna de Petit-Rocher. Le camp d’entraînement, lui, devrait débuter vers la mi-octobre.