Olivia Gauthier adore son séjour à Lidköpings

Olivia Gauthier doit avoir les bras pleins de bleus tellement elle doit se pincer souvent pour s’assurer qu’elle ne rêve pas! L’athlète originaire de Saint-Jean flotte sur un nuage à sa première saison avec le Lidköpings FK, une équipe de deuxième division en Suède.

Le chef-lieu du comté de Västra Götaland est un véritable petit paradis terrestre, situé en bordure du vaste lac Vänern.

Cette ville de près de 30 000 habitants est blottie quelque part entre Stockholm et Göteborg.

«Jusqu’à maintenant, j’adore la ville et mon équipe. C’est très différent de ce que j’ai connu à Memphis parce que je peux me concentrer uniquement sur le soccer et pas sur mes études», raconte l’athlète âgée de 22 ans.

Le choc aurait pu être brutal, après ses quatre années passées avec les Tigers de l’Université de Memphis, au Tennessee.

Mais la transition entre l’Amérique et l’Europe s’est faite en douceur pour la footballeuse acadienne.

«Ce fut un peu difficile de m’adapter à la vie ici au début. J’ai aussi dû m’ajuster aux entraînements, qui sont un peu plus relax que dans le circuit de la NCAA. Mais j’essaie de me concentrer sur ma propre performance et de jouer le mieux que je le peux», précise-t-elle.

«La vie en Suède ressemble pas mal à ce que j’ai connu au Canada ou aux États-Unis. Mais je trouve que la population en général est pas mal plus active.»

L’arrière qui est devenu la première joueuse du programme des Tigers à se tailler une place au sein de l’équipe d’étoiles de la NCAA en près d’un quart de siècle en 2018-2019 caresse de grandes ambitions avec sa nouvelle formation.

«J’aimerais remporter le championnat avec mon équipe pour qu’on soit promus dans la meilleure ligue (Damallsvensken) la saison prochaine. Mon objectif personnel est d’éventuellement évoluer dans ce circuit, le plus élevé en Suède. J’ai un contrat d’une seule saison pour le moment, mais j’aimerais revenir jouer en Europe la saison prochaine, que ce soit en Suède ou ailleurs», explique-t-elle.

En fait, Olivia Gauthier veut arpenter les terrains de soccer de la planète pour au moins une autre décennie.

«Je veux jouer au soccer le plus longtemps possible. Après ma carrière, je songerai possiblement à travailler dans le domaine biomédical», indique l’ancienne de l’Académie de haute performance de Soccer NB à Moncton.

«Jouer au soccer professionnel, c’est mon rêve depuis que j’ai 5 ans! Je suis heureuse de pouvoir enfin le réaliser. Mes parents ont toujours su que c’était mon but. Ils étaient donc très contents pour moi quand j’ai signé mon contrat.»

Le Lidköpoing FK affiche un rendement de 4-2-2 depuis le début de la saison 2019.