Les Fisher Cats remontent le courant

Lentement mais sûrement, la machine des Fisher Cats de Moncton commence à se mettre en marche dans la Ligue de baseball senior du Nouveau-Brunswick. Après un début de saison horrible, la troupe de Patrick Tardif vient d’enfiler deux victoires de suite pour la première fois. Et ce deuxième gain consécutif, il est signé Justin Cormier.

L’artilleur acadien n’a donné que trois maigres coups sûrs aux frappeurs des Islanders de Charlottetown, dimanche soir au parc Kiwanis, pour mener son équipe à un triomphe de 5 à 0.

Cette seconde victoire de suite survient après un début de campagne laborieux (1-4) des Fisher Cats.

Mieux encore, Cormier, un enseignant de niveau secondaire, avait invité sa classe de 8e année de l’école Mgr-Marcel-François-Richard (Saint-Louis-de-Kent) à assister à la rencontre.

«J’ai donné un peu plus de buts sur balles que je voulais. J’en ai donné cinq, et selon moi, c’est cinq de trop!», rigole le droitier originaire de Sainte-Anne-de-Kent.

«Mais je me sentais bien au monticule. Je reviens d’une blessure à l’aine, mais j’étais à 100%. On n’a pas joué jeudi à cause de la pluie et ça m’a donné un peu de repos supplémentaire», souligne-t-il.

«Ça faisait un bout de temps que je n’avais pas lancé, mais ça s’est bien passé. Je contrôlais bien mes tirs. Ces deux victoires de suite, c’est énorme, et on veut continuer ça. C’est encore tôt dans la saison, mais on veut se mettre en marche.»

Le gérant Patrick Tardif savourait également ce second succès consécutif.

«Il n’y avait pas de vent de panique. Il s’agissait seulement de retrouver nos bonnes habitudes. Ce n’est pas très compliqué, on ne faisait pas grand-chose de bien au début de la saison», lance-t-il en riant.

«Mais au cours des deux dernières parties, on a commencé à frapper la balle solidement et nos lanceurs ont fait de l’excellent boulot. Les choses se replacent, mais encore une fois, il ne faut pas partir en peur avec ces deux victoires. Mais c’est sûr que ça fait du bien de voir la façon dont nous jouons présentement.»

Le gérant a pris des notes au cours des dernières rencontres et il a placé son attention sur les petites choses.

«Il y a plein de petits détails que les gens ne verront pas, mais que je trouve qu’on fait bien présentement», mentionne-t-il.

Des détails comme des joueurs qui contournent le deuxième but pour forcer le voltigeur à effectuer un relais en direction du troisième but ou des coureurs plus actifs sur les sentiers en matière de vols de but ou lors de situations de court et frappe.

Des détails qui font souvent la différence entre une victoire et une défaite.

Les Fisher Cats tenteront d’étirer à trois leur séquence victorieuse jeudi soir en rendant visite aux Ironmen de Chatham.

Le droitier Jackson Dekker en sera à son premier départ de la saison.

Cette rencontre sera la première d’une série de cinq en six jours pour les hommes de Patrick Tardif.