Le Titan jouera à Lamèque le 22 août

Deux ans après avoir affronté l’Océanic de Rimouski au Complexe S.-A.-Dionne de Tracadie, le Titan d’Acadie-Bathurst sera à nouveau de passage dans la Péninsule acadienne pour disputer une rencontre préparatoire. Cette fois-ci, il bifurquera à l’Aréna des Îles Lamèque, le jeudi 22 août, alors qu’Alexandre David, Pierre-Vincent Guignard et leurs coéquipiers accueilleront les Islanders de Charlottetown.

La dernière fois que le Titan a mis les pieds à Lamèque remonte à 2009, année qui avait coïncidé avec la sélection de Patrick Jones, un autre joueur local, qui avait été le premier choix de l’équipe au 21e rang. Et cette fois-là, faut-il le préciser, les amateurs de hockey n’avaient eu droit qu’à un entraînement.

Mardi, à l’occasion d’un point de presse présenté à l’aréna, l’un des membres du comité organisateur, Dave Brown, a révélé que l’intérêt pour cette rencontre est déjà plus que palpable.

En fait, à l’écouter, ils n’auront aucun mal à liquider les 1500 billets disponibles pour cette partie fort attendue.

«Les gens n’arrêtent pas d’appeler pour avoir des billets et les quatre loges sont déjà réservées», a d’ailleurs confié Brown.

Les billets, au coût de 15$, seront justement mis en vente le 2 juillet. Tous les profits seront remis à l’Aréna des Îles.

Dave Brown dit s’attendre à un excellent match de hockey.

«Si jamais les Islanders s’imaginent venir ici en pensant que ça va être un match local pour eux juste parce que nous sommes sur une île, je peux leur dire que le Titan va les attendre de pied ferme», a révélé Brown avec humour.

D’autres activités sont également prévues avant la rencontre, dont un tailgate party dans le stationnement de l’aréna. Un chansonnier et des jeux gonflables sont au programme, de même qu’un barbecue.

Des concours d’habiletés sont également prévus pour les partisans pendant les entractes avec des prix fort intéressants, dont un qui mettra en jeu un camion Ford F-150, gracieuseté de Hatheway Ford de Tracadie.

Outre l’attaquant Alexandre David et le gardien Pierre-Vincent Guignard, le Titan était aussi représenté par quelques membres de l’organisation, dont le président et co-propriétaire Serge Thériault, le copropriétaire Marc Guignard et le directeur général Sylvain Couturier.

Lorsque questionné sur les chances de voir David et Guignard en uniforme pour cette partie, Serge Thériault a rétorqué qu’il laissait ce genre de décision à Sylvain Couturier et Mario Durocher, mais a ajouté en riant que les chances sont bonnes pour qu’ils soient de la partie.

Les deux vedettes locales n’ont évidemment pas hésité à manifester leur fierté de disputer un match dans leur petit coin de pays.

«Ça va être un honneur de jouer ce match», affirme Alexandre David qui, en passant, a visiblement ajouté quelques livres de muscles à sa charpente depuis la fin de la dernière campagne.

«Ça va être un feeling exceptionnel de jouer devant ma famille et mes amis. Ça va vraiment être le fun», indique-t-il.

«Ça va être spécial de jouer dans l’aréna où j’ai mis des patins pour la première fois, où j’ai pratiqué pour la première fois et où j’ai disputé mon premier match de hockey à vie», révèle à son tour le gardien Pierre-Vincent Guignard, sélectionné au sixième tour lors du repêchage il y a un peu plus de deux semaines.

Un encan qui promet

Plus que deux dodos avant de connaître l’identité du nouveau joueur européen qui portera les couleurs du Titan d’Acadie-Bathurst la saison prochaine.

Le choix s’annonce d’autant plus intéressant que le Titan profitera de la troisième sélection de l’encan, tout juste derrière les Broncos de Swift Current (WHL) et les Frontenacs de Kingston (OHL).

Rencontré mardi après-midi à Lamèque, le directeur général Sylvain Couturier se dit confiant de mettre la main sur un joueur d’exception.

«Si tout tombe en place avec notre plan A, non seulement l’organisation mais aussi tous les partisans du Titan seront contents du joueur que nous allons choisir. Surtout un joueur de ce calibre», affirme Couturier.

«On parle d’un joueur de niveau international qui sera sélectionné en première ronde du prochain repêchage de la Ligue nationale, où au pire en deuxième ronde», assure le d.g. du Titan.

«C’est un talent exceptionnel, un joueur spécial. Nous sommes excités à l’idée d’annoncer son nom, mais malheureusement nous ne pouvons pas le faire tout de suite. Je ne veux pas t’en dire plus, pas même sa position», lance-t-il avec un large sourire.

Et si jamais le plan A devait tomber à l’eau pour une raison ou une autre, Couturier dit avoir aussi un plan B.

À ce sujet, il a confirmé que les trois noms évoqués dans le journal il y a quelques semaines font effectivement partie du lot, soit le Slovaque Martin Chromiak, le Russe Marat Khusnutdinov et le Letton Harijs Brants. Si tous les trois sont nés en 2002, Chromiak et Khusnutdinov sont des attaquants, alors que Brants est un défenseur.

Par ailleurs, Couturier a ajouté qu’il travaillait sur l’arrivée d’un agent libre ontarien qui pourrait avoir d’excellentes chances de percer l’alignement. Il s’agit d’un gardien âgé de 18 ans qui évoluait la saison dernière dans un circuit junior A de l’Ontario.

«Bien sûr, il devra démontrer ce qu’il est capable de faire, mais selon les informations que nous avons reçu il est de calibre junior majeur. Je ne peux pas encore le nommer parce qu’il est encore sur la liste d’un club de l’OHL. Nous travaillons actuellement pour le faire libérer. Si ça fonctionne, il sera à notre camp d’entraînement», mentionne-t-il.