À 15 ans, Dominique Cormier est invitée au camp national U-18

Dominique Cormier, jeune hockeyeuse de Sainte-Marie-de-Kent, a été invitée au camp de sélection de l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada. Elle sera à Calgary, du 3 au 11 août, où elle tentera d’obtenir le droit d’enfiler le maillot avec la feuille d’érable.

Le travail et le dévouement de Dominique Cormier durant la dernière année ne sont pas passés inaperçus. De toute évidence, la défenseure au flair offensif a réussi à capter l’attention des dépisteurs des équipes nationales féminines.

Cette semaine, elle a appris qu’elle sera l’une des 44 hockeyeuses des quatre coins du pays au camp de sélection de l’équipe nationale U-18.

L’adolescente de Kent-Sud rêvait de cette invitation depuis bien des mois. Elle a traversé de nombreux entraînements au collège Stanstead, au Québec, en l’utilisant comme source de motivation.

«J’étais surprise et très contente de recevoir l’invitation. Mon entraîneur, Bernie Pimm, m’a répété tout au cours de l’année que si je travaillais fort, je recevrais peut-être une invitation pour l’équipe du Canada.»

Pendant une dizaine de jours, l’athlète âgée de 15 ans prendra part à une série d’entraînements, de tests d’aptitudes physiques et de parties amicales durant lesquelles elle aura la chance d’impressionner les sélectionneurs de l’équipe nationale.

À la suite du camp, une équipe sera nommée afin de participer à une série de trois matchs contre les États Unis, du 14 au 17 août, à Lake Placid. Le tout servira de tremplin pour l’éventuelle équipe nationale qui tentera de défendre la médaille d’or lors du Championnat mondial féminin des moins de 18 ans de l’IIHF, en 2020.

Malgré tout, la jeune de Kent évite de se mettre trop de pression sur les épaules. Elle remarque que le camp accueille des athlètes nées en 2002 et en 2003, puis qu’elle fait partie des plus jeunes.

«C’est certain que tout le monde qui va là-bas fait de son mieux pour faire l’équipe nationale. Mais je ne me place pas d’attentes pour faire l’équipe. Je vais leur montrer ce que je suis capable de donner, et il y a toujours l’an prochain si ça ne marche pas.»

Dominique Cormier est la jeune soeur de Lukas Cormier, défenseur vedette des Islanders de Charlottetown. Les deux s’entraînent ensemble durant l’été.

Trois autres membres hockeyeuses du collège Stanstead ont reçu l’invitation au camp de sélection de l’équipe nationale.

«On s’améliore beaucoup au collège Stanstead. Le niveau de hockey est élevé, puis on a des entraînements chaque jour plutôt que deux fois par semaine. C’est aussi mieux connu à l’échelle nationale, donc c’est plus facile de se faire remarquer par l’équipe du Canada.»

Deux autres Néo-Brunswickoises participeront aux camps de sélection des équipes nationales féminines. Marlène Boissonnault, de Dundee, et Grace Graham, d’Island View, prendront part au camp de sélection BFL de l’équipe nationale féminine de développement du Canada.