Deux milles de Tracadie: nouvelle image, même défi

Nouveau nom, nouveau logo, nouveau parcours, nouvelle équipe, mais même défi pour ceux et celles désirant relever la compétition de natation en eaux libres. Les Deux milles H2O Acadien de Tracadie s’annoncent rafraîchissants.

Jusqu’à maintenant, une trentaine d’athlètes se sont inscrits à cette épreuve et le comité d’organisation en attend le double au signal de départ, prévu dimanche à 9h30, au Camping de la pointe de Haut-Sheila.

Le parcours est désormais constitué d’une boucle de 3,2 km avec départ et arrivée au même endroit, question de faciliter le travail des bénévoles sur place, fait savoir Ariane Saint-Coeur.

«Nous avons pris la relève et chacun des membres du comité a un attachement personnel par rapport aux Deux milles. Par exemple, pour notre présidente France Comeau, son père l’a fait une trentaine de fois. De mon côté, je l’ai nagé une fois. J’avais 14 ans, l’eau était froide et j’ai eu de la misère avec les algues», raconte-t-elle amusée.

La jeune femme aujourd’hui âgée de 19 ans voulait donner un coup de main afin que cette compétition ne tombe pas à l’eau, au sens figuré du terme.

«Depuis janvier, nous nous réunissons toutes les semaines. Et là, c’est le sprint. On court, mais personne n’est nerveux. C’est presque tout organisé, même si nous acceptons toujours un coup de main de gens», poursuit Ariane Saint-Coeur.

Seule l’épreuve des deux milles sera présentée dimanche. Il n’y aura pas de Défi des maîtres – sur une distance de 8 km – ni de Défi des débutants (300 mètres). Le comité veut se concentrer sur une chose et en assurer le succès avant de songer à ajouter des catégories.

«On espère relancer les Deux milles pour de bon», continue la jeune porte-parole.

Il n’y a pas eu de course en 2018 après 37 présentations annuelles, en raison du départ de l’organisateur principal (Réjean Basque), d’un manque de temps et d’un changement dans l’organigramme organisationnel de la piscine S.-A.-Dionne de Tracadie.

En janvier, un comité provisoire mené par Émilie Locas avait annoncé son intention de ramener cette compétition dans l’écran radar des courses de natation en eaux libres au Nouveau-Brunswick.

En 2017, Lauren Goodine, de Plaster Rock, avait relié la Pointe-à-Tom au quai du pont de Sheila en 42m19s. Alain Vautier, de Tracadie, avait pris le deuxième rang (43m27s). Le record appartient à Brandon Warren, de Plaster Rock, en 31m54s en 2014, dans sa deuxième de quatre victoires consécutives.

Guy Haché, aussi de Tracadie, avait remporté le Défi des maîtres en 1h53m11s.

Les Deux milles de Tracadie attiraient une centaine de nageurs provenant du Nouveau-Brunswick, du Québec et des Maritimes.

– Archives