Un doublé inattendu pour Patty Blanchard

C’est mission accomplie pour Patty Blanchard aux Championnats des maîtres d’athlétisme de l’Amérique du Nord, de l’Amérique centrale et des Caraïbes. La coureuse de Dieppe ramène deux médailles d’or en Acadie.

Patty Blanchard avait des doutes sur sa forme physique en arrivant à Toronto, la semaine dernière, pour sa plus importante compétition de l’été. Grâce à son expérience, elle a cependant réussi à équilibrer discipline et improvisation afin de gagner l’or au 5000m et au 1500m.

L’athlète âgée de 61 ans s’est d’abord alignée sur la ligne de départ du 5000m sur la piste du Varsity Stadium au centre-ville de Toronto, tôt samedi matin. Étant la favorite, son plan de match était clair: gagner en économisant le plus d’énergie possible pour la course du lendemain, où la compétition serait plus féroce.

Elle a exécuté à la perfection.

«Il y avait une autre coureuse forte, du Québec, qui a pris la tête de la course en partant. J’ai réussi à la suivre, assez confortablement, jusqu’au dernier tour. Après la cloche (signalant qu’il ne reste qu’un tour), j’ai fait une accélération graduelle jusqu’à la ligne d’arrivée.»

Elle a stoppé le chrono en 21min36s, parcourant les 400 derniers mètres de la course 14 secondes plus vite que sa collègue canadienne, Thérèse Hérard.

Patty Blanchard (centre) a remporté deux médailles d’or à Toronto, ce weekend, soit au 1500m et au 5000m sur piste. -Gracieuseté

Le lendemain, Patty Blanchard est arrivée sur la piste consciente du fait que la victoire n’était pas garantie. Deux Américaines, Susan Lynn Cooke et Carmen Ayala-Troncoso, avaient réussi des chronos plus rapides qu’elle en 2019 au 1500m. Mme Cooke était la grande favorite, ayant établi le record américain du mile des 55 à 59 ans l’an dernier – 6 mois avant son 60e anniversaire.

Dès les premiers instants de la course, Patty Blanchard s’est retrouvée dans le pétrin. Courant près de l’intérieur de la piste, elle s’est fait coincer à l’intérieur d’un peloton courant à un rythme plus lent que prévu. Lynn Cooke, elle, s’échappait loin en avant.

Il a fallu près de 300 mètres avant que Patty Blanchard sorte du peloton. Elle a réussi à garder son sang-froid, décidant de fermer l’écart graduellement plutôt que de faire un sprint pour rattraper sa rivale américaine. Au même moment, elle a noté que la deuxième Américaine, Carmen Ayala-Troncoso, la suivait près.

Vers la moitié de la course, Lynn Cooke a ralenti soudainement. Les deux autres l’ont rejoint, et Patty Blanchard s’est positionné directement derrière des deux Américaines.

Sa situation était soudainement beaucoup plus prometteuse. Elle a décidé de rester patiente en attendant le moment parfait pour accélérer.

Le moment est venu dans la dernière droite, à 70 mètres de l’arrivée.

«Quand j’ai accéléré, c’était décisif. J’ai beaucoup pratiqué ça sur la piste à Dieppe. Quand j’ai haussé le rythme, elles n’ont pas pu suivre. Je les ai battues, toutes les deux. C’était vraiment une belle surprise!»

Le résultat final a été serré. Avec son chrono de 5min29s74, Patty Blanchard a terminé la course moins d’une seconde avant Lynn Cooke, et à peine trois secondes avant Carmen Ayala Troncoso.

Le calibre élevé de la compétition rend la médaille d’or du 1500m d’autant plus spéciale pour la Néo-Brunswickoise.

«Le 5000m était bien, mais le 1500m était vraiment la cerise sur le sundae.»

Les championnats à Toronto de la fin de semaine dernière servent de tremplin pour les Championnats du monde d’athlétisme des maîtres, l’an prochain au même endroit.

Le conjoint et entraîneur de Mme Blanchard, Marc Baudoin, a aussi pris part aux championnats à Toronto. Il a terminé en 6e position dans le 5000m sur piste des 60 à 64 ans avec un temps de 23min51s.

1. Toronto, 24 juillet 2019 – Patty Blanchard (34) a remporté deux médailles d’or à Toronto, ce week-end, soit au 1500m et au 5000m sur piste. – Gracieuseté

2. Toronto, 24 juillet 2019 – Patty Blanchard (centre) a remporté deux médailles d’or à Toronto, ce week-end, soit au 1500m et au 5000m sur piste. – Gracieuseté