Une piste de vélo de montagne aménagée par des jeunes à Rogersville

L’été et la chaleur accablante ne sont pas des raisons valables pour rester à l’intérieur à Rogersville, et un groupe de jeunes en sont la preuve.

Des jeunes s’activent depuis quelques semaines sur un terrain boisé près de l’édifice municipal de la petite municipalité de Kent-nord.

L’objectif: créer un sentier de vélo de montagne pour la communauté.

La jeune Mylaine Gallant, élève à l’école l’Étoile de l’Acadie, explique qu’elle et ses camarades de classe ont sauté sur l’occasion de travailler sur le projet.

«Ma famille et moi aimons aller camper au parc Kouchibouguac et on fait beaucoup de vélo dans ces sentiers-là. J’ai toujours aimé faire ça, je fais des courses dans les bois avec mes amis», dit la jeune de 14 ans.

Ses amis et elle défrichent le sentier à grand renfort d’huile de coude, accompagnés de bénévoles et d’employés du village.

«Après avoir entendu l’idée, il y a beaucoup de monde qui est devenu intéressé, et il y a beaucoup de monde qui sont venus nous aider.»

Le premier tracé de la piste mesurait environ 50 mètres, mais les jeunes entendent continuer à l’agrandir au fil des semaines. Ils en sont pour l’instant à quelques centaines de mètres.

«Ça finit par être plus gros qu’on croyait, parce que tout le monde voulait continuer», dit Mylaine.

La jeune cycliste estime que le nouveau sentier sera fréquenté par les jeunes et les moins jeunes.

«Ma génération est pas mal active à Rogersville. Je crois que ça va aider les jeunes parce qu’il y en a beaucoup qui aiment faire du vélo mais qui n’avaient pas de place pour le faire.»

Grâce à du financement du gouvernement provincial, la municipalité a organisé un camp d’apprentissage sur la création de pistes de vélo de montagne avec l’expert Jason Truelove, de l’International Mountain Biking Association Canada.

La directrice générale de Rogersville, Angèle McCaie, affirme que l’idée a fait son bout de chemin au cours des derniers mois.

«On cherchait quelque chose pour les jeunes de 11 à 16 ans parce que c’est un groupe d’âge qui est difficile à rejoindre, on voulait leur donner quelque chose à faire. On a aussi décidé que les jeunes feraient la piste eux-mêmes. Ça les rend impliqués.

Le sentier portera le nom de Kevin Pitre, un homme bien connu de Rogersville qui est décédé à la fin juin. Une ouverture officielle est prévue à la fin de l’été, selon Angèle McCaie.