La coupe Stanley est arrivée au N.-B.!

De retour chez-lui avec la coupe Stanley en main, Jake Allen des Blues de St-Louis a été accueilli en véritable roi par environ un millier de personnes jeudi à Fredericton.

La Place des officiers au centre-ville de la capitale provinciale était paquetée de monde pour l’arrivée du champion de la Ligue nationale de hockey.

Les plus fervents partisans de Jake Allen avaient commencé à faire la file à 7h le matin pour avoir la chance de se faire prendre en photo avec lui et le célèbre trophée.

«C’est la réalisation d’un rêve de remporter la coupe, mais pouvoir la ramener dans ta ville et dans ta province, surtout une province qui ne voit pas ça souvent, c’est vraiment spécial pour moi», a confié le gardien de but des Blues.

«C’est sûr que c’est spécial de la soulever et de dire que tu es un champion, mais aujourd’hui c’est la véritable occasion de célébrer.»

Le numéro 34 et son équipe ont remporté les honneurs de la LNH en juin en vainquant les Bruins de Boston lors du septième et dernier match de la série finale.

«Quand tu vois ton capitaine lever la coupe au bout de ses bras et patiner vers toi tu te dis “wow, est-ce que c’est vrai? Est-ce que c’est un rêve? Qu’est-ce qui se passe?” Je ne sais pas si je réalise encore ce qui s’est passé.»

Jake Allen a dit espérer que son exploit inspirera d’autres jeunes de Fredericton et du Nouveau-Brunswick à voir grand même s’ils viennent d’une petite région.

«Il faut faire comprendre aux jeunes que même si nous venons d’une petite place qui n’est pas toujours prise au sérieux, nous pouvons arriver à faire tout ce que nous voulons si nous le voulons vraiment», a-t-il dit.

«Ce n’est pas tous les jours que la coupe est de passage au Nouveau-Brunswick, surtout avec quelqu’un qui l’a gagnée. J’espère bien que quand je serai à la retraite je pourrai voir d’autres jeunes de la province, surtout de Fredericton, hisser la coupe au bout de leurs bras. Ça serait un honneur de voir ça.»

Le jeune Connor Steeves de la région de Hampton était sur place avec sa famille. Il n’est pas près d’oublier ce qu’il a vécu.

«J’ai pu lui faire un “high-five”. C’était la meilleure chose au monde. C’était la première fois que je rencontrais un joueur de la LNH. Je n’ai jamais pensé que ça m’arriverait. C’était vraiment bien», a-t-il raconté.

Timmy Wadden venu du Cap-Breton a lui aussi été ravi par sa rencontre.

«Je viens juste de féliciter Jake pour sa victoire de la coupe Stanley. C’est quelqu’un de vraiment gentil. J’étais en ligne depuis un peu après 9h ce matin. Mon fils aîné est un gardien de but lui aussi et c’est un très grand fan de Jake. Nous regardons toutes les parties à la télévision. C’était bon de les voir gagner.»

Même ceux qui ne sont pas nécessairement des partisans du Blues de St-Louis, comme Andrew Morrison de Fredericton et sa famille, n’ont pas voulu manquer l’occasion d’apercevoir la coupe Stanley.

«Nous venons de nous faire prendre en photo avec Jake Allen et la coupe Stanley. Je ne pensais jamais que ça allait nous arriver, surtout pas à Fredericton. C’était vraiment important pour nous. Nous sommes tous de grands fans de hockey. Nous sommes vraiment contents de voir la coupe et nous sommes très fiers de Jake parce que c’est un gars de la place.»

Après son bref passage à Fredericton, la coupe Stanley devait prendre la route vers Moncton où l’attend l’entraîneur des gardiens de but des Blues, David Alexander.