Lukas Cormier défend les couleurs du Canada en Europe de l’Est

Comme il s’agit de son année de repêchage, le jeune défenseur Lukas Cormier est fort conscient que les 11 prochains mois seront déterminants pour lui. Il sait aussi qu’il doit capitaliser sur chaque occasion qui lui est offerte afin d’en mettre plein la vue aux yeux des recruteurs des 31 équipes de la Ligue nationale de hockey.

Eh bien, disons que l’Acadien de Sainte-Marie-de-Kent a plutôt bien commencé sa quête puisqu’il vient d’être sélectionné au sein d’Équipe Canada U-18, en vue de la Coupe Hlinka-Gretzky qui prend son envol lundi en République tchèque et en Slovaquie.

Un accomplissement de grande valeur pour la jeune vedette des Islanders de Charlottetown qui devient le quatrième Néo-Brunswick à prendre part à ce tournoi depuis 2003, après Kelsey Tessier de Dieppe, en 2007, Sean Couturier de Bathurst, en 2009, et Anderson MacDonald de Quispamsis, en 2017.

«C’est sûr que je vois l’importance d’avoir été choisi, mais mon attention est d’aider mon pays à gagner la médaille d’or», affirme l’arrière de 5 pieds 9 pouces et 170 livres.

Cormier et ses coéquipiers sont actuellement en train de compléter leur préparation pour ce tournoi qui regroupe la Suisse, la République tchèque, la Finlande et le Canada dans le Groupe A, ainsi que la Slovaquie, la Suède, la Russie et les États-Unis dans le Groupe B. Cormier et ses coéquipiers disputeront un match préparatoire samedi face à la Slovaquie, puis ils entameront le tournoi lundi en affrontant la Finlande au Ice Lors Arena de Breclav, en République tchèque. Le tournoi se poursuivra jusqu’au samedi 10 août avec la présentation de la finale.

Lukas Cormier en est à un deuxième événement international, lui qui a représenté le pays l’an dernier au Défi mondial U-17.

«C’est sûr que ma participation au Défi mondial U-17 m’a beaucoup aidé dans ma préparation pour ce camp d’entraînement. Ce sera toutefois la première fois que nous allons affronter les autres formations avec une seule équipe Canada. L’an dernier, nous étions divisés en trois équipes», souligne Cormier.

Pour l’instant, Cormier ignore encore quel rôle l’entraîneur-chef Michael Dyck entend lui donner pour ce tournoi.

«Tout va dépendre de la manière que je vais jouer et de ce qui sera le mieux pour l’équipe», dit-il.

Quatre autres porte-couleurs de la LHJMQ ont également réussi à se tailler une place au sein d’Équipe Canada, soit le défenseur Jérémie Poirier des Sea Dogs de Saint-Jean, ainsi que les attaquants Hendrix Lapierre et Théo Rochette des Saguenéens de Chicoutimi, et Mavrik Bourque des Cataractes de Shawinigan.

Notons que Charlie DesRoches et William Villeneuve des Sea Dogs, Patrick Guay du Phoenix de Sherbrooke, et Pier-Olivier Roy des Olympiques de Gatineau, ont pour leur part été retranchés après le camp de sélection.

Par ailleurs, Lukas Cormier s’est dit très heureux pour sa sœur Dominique qui participe présentement au camp de sélection d’Équipe Canada U-18 chez les filles à Calgary.

«C’est excitant que Dominique ait elle aussi cette occasion, confie-t-il. Et c’est encore plus impressionnant qu’elle ait été invitée étant donné qu’elle est la plus jeune joueuse au camp.»

Dominique Cormier est effectivement la plus jeune des 44 filles invitées, puisqu’elle célébrera son 16e anniversaire de naissance le 11 octobre.