Camp du Titan: intensité et surprises au menu

Avec 17 joueurs qui faisaient partie intégrante de l’équipe la saison dernière et trois vétérans acquis en juin via le marché des transactions, sans oublier la dizaine de solides espoirs de 16 à 18 ans qui seront sérieusement scrutés par Mario Durocher et ses adjoints, en plus de deux invités dont on entend de belles choses, il n’est pas nécessaire d’être une bolle des maths pour comprendre que le camp d’entraînement du Titan d’Acadie-Bathurst nous réserve son lot de surprises.

Durocher n’hésite d’ailleurs pas un instant pour dire que le mot clé pour ce camp est «caractère». Les gars ont tous été avisés, il ne sera pas très patient avec ceux qui feront preuve de nonchalance.

«Ça s’annonce pour être un camp intéressant. Quand je regarde la liste des gars qui vont prendre part au camp, c’est clair que ça va être difficile de prendre certaines décisions. Cela dit, je veux du caractère. S’ils n’ont pas encore compris ça, ils vont le comprendre dans le camp», révèle Durocher.

D’ailleurs, l’entraîneur-chef soutient que le facteur âge n’aura pas une importance capitale dans la composition de l’équipe. Tellement qu’il dit n’avoir aucune espèce d’idée combien de recrues seront ajoutées à la formation. À quelques exceptions près, ce sont les 23 joueurs les plus déterminés et les plus aptes à aider le club dans l’instant présent et dans le futur qui entameront la campagne.

«De nos vétérans, je m’attends à ce qu’ils mènent la barque et affichent du leadership auprès des jeunes. Je veux aussi que ces vétérans forcent notre directeur général Sylvain Couturier à procéder à l’ajout d’un ou deux éléments aux Fêtes pour nous permettre de causer la surprise. Parce que je crois sincèrement que nous avons un club pour surprendre», confie-t-il.

«Je sais que des gars comme Yan Aucoin et Shawn Element ont faim de victoires. Ç’a été dur pour eux de subir rapidement l’élimination à Baie-Comeau. Un gars comme Jérémy Diotte a également soif, lui qui quitte un club (Chicoutimi) qui vise le championnat cette année. Et il y a aussi les gars qui étaient ici l’an dernier et qui ne veulent pas vivre une autre saison semblable», mentionne le pilote du Titan.

Le camp prend son envol dès mercredi après-midi avec des tests hors-glace pour les recrues. Les jeunots sauteront ensuite sur la glace en début de soirée.

«Nous avons divisé le camp en trois étapes. Il y a d’abord le camp des recrues qui va durer jusqu’à dimanche, ensuite le camp de sélection qui va se poursuivre jusqu’au 26 août, puis enfin le véritable camp», révèle Durocher.

«Ça va être intense dès le départ et je m’attends à retrancher des gars dimanche et lundi matin afin de passer à la deuxième étape avec 40 joueurs. Et le 26 août, qui coïncide avec la date des cégeps, il ne devrait rester qu’une trentaine de gars. Nous aurons des actions à prendre pour maintenant et des décisions pour le futur», souligne-t-il.

Le Titan disputera un premier match préparatoire dimanche après-midi au Centre Avenir de Moncton. Le Titan accueillera ensuite les Sea Dogs de Saint-Jean, mardi soir, au Centre K.-C.-Irving, puis disputera la victoire contre les Islanders de Charlottetown, deux jours plus tard (22 août) à l’aréna des Îles Lamèque.

Les trois dernières parties préparatoires auront lieu au APM Centre de Cornwall (24 août) face aux Islanders, au Colisée Financière Sun Life de Rimouski (6 septembre) contre l’Océanic et finalement au Centre Jean-Daigle d’Edmundston (14 septembre), toujours contr l’Océanic.

Pas moins de 59 joueurs prendront part au camp.