Éric Faille évoluera en Suisse cet hiver

En Europe, un joueur de hockey a aussi bien dire toujours l’embarras du choix pour pratiquer son métier. Hormis la Ligue continentale (KHL), qui possède des équipes dans six pays du Vieux Continent, il y a des ligues professionnelles dans la majorité des pays. Le Dieppois Éric Faille est parmi ceux qui en profitent.

Faille, une ancienne vedette du Titan d’Acadie-Bathurst et des Aigles Bleus de l’Université de Moncton, a récemment paraphé une entente d’une saison avec les Flyers de Kloten, le deuxième circuit en importance en Suisse.

Une décision un brin surprenante compte tenu de ses deux années de rêve dans l’Extraliga de la Slovaquie avec le HC Banska Bystrica.

Après tout, pourquoi quitter une équipe avec laquelle il a savouré deux championnats consécutifs, en plus d’un championnat des pointeurs? Pour deux raisons, semble-t-il.

«C’est vrai que j’ai connu deux superbes années en Slovaquie, mais j’avais besoin d’un nouveau défi. Le calibre de jeu est d’ailleurs pas mal semblable à celui qu’on retrouve en Slovaquie. Et puis, la Suisse est un super de beau pays pour élever une famille», affirme celui qui pourra cette fois-ci compter sur sa petite famille puisque son épouse Élaine Lang et la petite Claire iront le rejoindre dès octobre à Kloten.

«On va voir comment elles vont s’adapter. Ce qui est bien c’est qu’il y a des vols directs à partir de Montréal ou de Toronto. Ça se pourrait donc que nous ayons peut-être de la visite de nos familles», raconte Faille.

Kloten, aux dire de Faille, possède une longue histoire de près de 50 ans en Ligue nationale. Toutefois, l’équipe a été malheureusement reléguée dans la Ligue de Suisse il y a deux ans.

«J’aime le défi qui est d’aider cette équipe à retrouver sa place dans la meilleure ligue du pays. Nous avons un excellent club et les dirigeants ont des attentes très élevées pour cette saison», confie-t-il.

Évidemment, avec ce qu’il a accompli en Slovaquie, Faille avait quelques autres alternatives devant lui.

«Il y avait plusieurs options avec des clubs en Allemagne et en Autriche, mais aussi en Suisse, plus particulièrement à Sierre. J’ai même eu plusieurs conversations avec Derek Cormier (le papa de Cole qui évolue avec l’Océanic de Rimouski), qui est une véritable légende là-bas. À Sierre, j’aurais même retrouvé Guillaume Asselin, qui a été mon compagnon de trio des deux dernières années. Finalement, j’en suis venu à la conclusion que Kloten était le meilleur endroit pour mon avancement de carrière», révèle le hockeyeur âgé de 30 ans.

Faille a accumulé 117 points en 107 matchs à Banska Bystrica, dont 72 en 52 duels la saison dernière qui lui a permis de rafler le championnat des pointeurs. Il a ajouté 35 points en 31 rencontres éliminatoires.

Rappelons que Faille figure parmi les meilleurs pointeurs dans l’histoire du Titan d’Acadie-Bathurst (187 points en 246 duels) et des Aigles Bleus (114 points en 95 duels).

Il a également disputé trois saisons professionnelles en Amérique avant de poursuivre sa carrière en Europe. Il a accumulé 203 points en 205 parties dans la Ligue de la Côte-Est (ECHL) et la Ligue américaine (AHL). Il a évolué pour les Komets de Fort Wayne et les Solar Bears d’Orlando dans l’ECHL, ainsi que les Stars du Texas et les Marlies de Toronto dans la AHL.