Le Titan opte pour la jeunesse en défensive

Malgré les départs de Jack Tucker et d’Alec Rhéaume, pas mal tout le monde s’entendait pour dire qu’il y avait toujours congestion en défensive chez le Titan d’Acadie-Bathurst. Sylvain Couturier y a remédié, lundi après-midi, en monnayant le vétéran Félix-Antoine Drolet aux Saguenéens de Chicoutimi en retour d’un choix de deuxième ronde en 2021.

Le retour est excellent compte tenu que le Titan avait obtenu Drolet, il y a deux ans, en compagnie d’Ethan Crossman des Remparts de Québec pour des choix de 4e et de 6e tour.

«Oui c’est un bon retour. Il n’y a pas beaucoup de défenseurs dans la ligue qui peuvent rapporter un choix de premier tour, alors obtenir un choix de deuxième ronde pour Drolet est très bon. Si nous avons décidé d’échanger Drolet, c’est uniquement parce qu’il fallait faire de la place à nos jeunes», affirme Couturier.

«Cela dit, c’est aussi une bonne transaction pour les Saguenéens. Drolet a de l’expérience et il va leur donner un bon coup de main. Il ne faut pas oublier qu’il a aidé notre équipe à gagner la coupe Memorial. Il a été un bon Titan et un bon guerrier pour nous», mentionne-t-il.

Le d.g. du Titan se dit particulièrement à l’aise avec un top-6 composé de Jérémy Diotte, Yan Aucoin, Oliver Turan, Benjamin Roode, Noah Delémont et Cole Larkin. Les jeunes Zach Biggar et Zachary Racicot, de même que Xavier Raby et Maxime Rioux sont engagés dans une lutte à finir pour les derniers postes.

Par ailleurs, si la défensive a été désengorgée, l’abondance en attaque complique également la vie de l’entraîneur Mario Durocher et de ses adjoints.

Avec cinq joueurs âgés de 19 ans (Evan MacKinnon, Liam Leonard, Mathieu Desgagnés, Shawn Element et Anderson MacDonald), deux 18 ans (Logan Chisholm et William Champagne) et deux 17 ans (Alexandre David et Nicolas Kingsbury-Fournier), il ne reste plus que quatre ou cinq places à déterminer.

Le hic, c’est qu’au moins trois 17 ans (Olivier Coulombe, Yannic Bastarache et Alexis Dubé) et trois 16 ans (Riley Kidney, Cole Huckins et Tristan Roy) cognent à la porte. C’est sans oublier le 20 ans Cole Rafuse.

Sylvain Couturier confirme qu’une autre transaction pourrait être annoncée dans les prochains jours.

«Les trois 17 ans font très bien et c’est la même chose pour les trois 16 ans. C’est clair que nous pourrions encore bouger, mais c’est seulement si nous pouvons nous améliorer dans l’immédiat ou pour le futur», souligne-t-il.

«Ça va être du jamais vu à Bathurst»

Comme ça se fait de plus en plus ici et là dans la LHJMQ, le Titan d’Acadie-Bathurst a décidé de lancer sa propre radio web, où il diffusera ses 34 rencontres à l’étranger pendant la saison régulière, ainsi que celles des prochaines séries éliminatoires. En autant bien sûr que l’équipe se qualifie pour le bal printanier.

C’est donc dire que l’aventure avec la station CKLE (92,9 FM) et Gilles DeGrâce à l’animation se termine après 21 saisons.

Désormais, il sera possible d’écouter les parties gratuitement en ligne (letitan.com/live) dans les deux langues, soit Yannick Holmes du côté francophone et Peter Assaff dans la langue de Shakespeare.

Le Titan innove de plus avec une couverture médiatique avant et après les rencontres au niveau de la patinoire via Facebook Live et sur l’écran géant du Centre régional K.-C.-Irving. On procédera à une rotation dans les deux langues d’une partie à l’autre.

Par ailleurs, le Titan a également fait savoir que les célébrations entourant le match d’ouverture promettent d’être les plus spectaculaires dans l’histoire de l’organisation. Les Eagles du Cap-Breton seront les visiteurs pour cette grande fête qui aura lieu le vendredi 20 septembre.

Ça va débuter sur le coup de 15h avec un tailgate qui comprendra de la musique avec un groupe local, une partie de hockey de rue, les services d’une cantine mobile et des jeux pour les enfants. Ajoutez à cela le lancement d’une bière en hommage au Titan de la part de Four Rivers et Moosehead.

Les célébrations se poursuivront ensuite dans l’amphithéâtre avec des cérémonies d’ouverture mettant en vedette chaque partisan à qui on remettra un bracelet LED à leur arrivée.

«Ça va être du jamais vu à Bathurst. En gros, ça va ressembler à ce qui se fait aux matchs du Lightning de Tampa Bay. Ça va être spectaculaire», révèle le chef de la direction Gilles Cormier.

Notons de plus que le match de mardi soir contre les Sea Dogs de Saint-Jean sera gratuit pour tout le monde. Les spectateurs seront toutefois invités à contribuer à une levée de fonds pour les Olympiques spéciaux. Près d’une trentaine d’athlètes du nord de la province seront d’ailleurs présentés à la foule.