Tristan Bérubé sera le gardien numéro un du Titan

Le Titan d’Acadie-Bathurst n’aura pas été patient très longtemps avec ses gardiens. Au lendemain d’une sortie couci-couça de Tyriq Outen face aux Sea Dogs de Saint-Jean, Sylvain Couturier a décidé d’agir en début d’après-midi mercredi en allant chercher le vétéran Tristan Bérubé à Rimouski.

En retour, le directeur général a cédé à l’Océanic un choix de quatrième tour en 2020, de même que le défenseur Xavier Raby. Ce dernier n’aura fait que passer puisqu’il avait été acquis le 5 août dernier des Remparts de Québec, moyennant un lointain choix de 10e ronde.

L’acquisition de Bérubé, combinée aux retranchements de Cole Rafuse et Ian Smallwood en matinée mercredi, fait également en sorte que la situation des joueurs de 20 ans est maintenant réglée.

Outre Bérubé, les deux autres vétérans de l’équipe seront les arrières Yan Aucoin et Jérémy Diotte.

Sylvain Couturier explique sa décision en deux parties. La première, il voulait éviter de bouger après ce lundi qui se veut la date limite pour les échanges. De plus, même si les joueurs de 20 ans peut être marchandés n’importe quand, il voulait éviter de se retrouver avec un ménage à trois devant les buts.

«Sans dire que nous étions déçu de nos gardiens, disons que nous étions un peu nerveux, confie le d.g. du Titan. Nous jugions que pour la confiance de nos jeunes défenseurs, c’était important d’avoir un véritable numéro un pour garder le fort.»

«Tristan Bérubé était le gardien que nous avions ciblé. À nos yeux, il était le meilleur joueur disponible à cette position. C’est le genre de gardien qui peut gagner un match à lui seul et de ce que nous avons entendu parlé c’est également un grand leader dans le vestiaire», révèle Couturier.

Concernant le retranchement de Rafuse, son départ se veut en même temps la confirmation que plusieurs jeunes méritent d’entamer la saison avec le grand club.

«Ça n’a pas été facile de retrancher Cole. Ça faisait presque quatre saisons qu’il était avec nous. Sauf que nos jeunes font très bien jusqu’ici au camp et nous nous devions de regarder le portrait de notre équipe pour le présent et aussi pour le futur», explique Couturier.

Outre Rafuse et Smallwood, deux autres vétérans de la dernière campagne ont été retranchés, soit Brandon Cianflone et Antoine Leblanc. Ce dernier a toutefois été prêté aux Eagles du Cap-Breton et s’il parvient à se dénicher un poste, un choix de huitième ronde sera refilé au Titan.

Quatorze mois après avoir remporté la coupe du Président et la coupe Memorial, Logan Chisholm se retrouve aujourd’hui le dernier joueur ayant savouré ces deux conquêtes.

«Je sais que je peux aider ce club»

C’est un Tristan Bérubé on ne peut plus heureux qui s’amène à Bathurst. Même que le gardien de La Pocatière trépigne d’impatience à l’idée de rejoindre ses nouveaux coéquipiers, d’autant plus que le défenseur Yan Aucoin est un ami d’enfance.

Bérubé, qui en sera à sa quatrième campagne dans le circuit Courteau après des passages à Drummondville, Gatineau et Rimouski, se présente à Bathurst avec 121 matchs d’expérience, séries éliminatoires incluses.

Joint en fin d’après-midi alors qu’il était justement en route pour le nord du Nouveau-Brunswick, son ton de voix trahissait son soulagement.

«Je n’ai jamais douté de moi, mais j’avoue que je suis vraiment content de savoir que je vais jouer dans la LHJMQ cette saison», affirme-t-il.

«À Rimouski, je savais très bien qu’il n’y avait pas de place pour moi avec la présence de Colten Ellis. Je suis content d’avoir cette chance avec le Titan», mentionne Bérubé.

«Je vais aussi retrouver Yan Aucoin avec qui j’ai joué dans les niveaux pee-wee et bantam à Rivière-du-Loup», confie le portier de 5 pieds 11 pouces et 183 livres.

Bérubé sait très bien qu’il se joint à un club doté d’une jeune brigade défensive. À l’exception de Aucoin et Jérémy Diotte, tous les autres défenseurs du club seront âgés de 16 et 17 ans, à l’exception de l’Autrichien de 18 ans Oliver Turan.

«J’ai connu ça à Gatineau la saison dernière, révèle-t-il. J’ai déjà goûté à ça et je sais donc à quoi m’attendre. Je sais que je peux aider ce club.»

Bérubé entend également faire partager son expérience auprès des jeunes joueur de l’équipe.

«J’aime le hockey. Je suis content d’aller à l’aréna chaque jour. J’aime aussi aider les jeunes. Quand j’ai commencé dans la ligue à 17 ans, il y a des vétérans qui m’ont aidé et je veux à mon tour le faire. De toute façon, c’est dans ma nature d’aider», indique Tristan Bérubé.

Il prendra part à son premier entraînement jeudi.

Bérubé vanté par deux anciens coéquipiers

Deux anciens coéquipiers de Bérubé à Gatineau ont salué la transaction du Titan, mercredi.
«Tristan est un excellent gardien, soutient Mark Grametbauer», qui occupait justement le poste de numéro un la saison dernière avec le Titan.
«Je crois que le Titan vient de réaliser un bon coup en l’amenant à Bathurst. Tristan est un gardien rapide et athlétique qui lit bien le jeu. Et il a aussi beaucoup d’expérience dans la ligue», révèle Grametbauer, qui évoluera cette saison avec les Ravens de l’Université Carleton.
L’Acadien William Basque en est un autre qui est d’avis que le Titan ne s’est pas trompé en allant chercher Bérubé.
«Bien que j’ai un lien vraiment proche avec Tristan, je peux te dire que c’est un gars qui veut gagner plus que tout. Il apporte beaucoup d’énergie dans une équipe et peu importe qui sont les gars devant lui, c’est un gardien qui peut gagner un match à lui seul», affirme Basque, qui s’alignera avec les Tigres de Campbellton après trois campagnes à Gatineau.
«C’est toujours plaisant dans une équipe d’avoir un gars qui donne tout ce qu’il a chaque jour et qui fait l’effort supplémentaire en tout temps. Je suis convaincu que les partisans du Titan vont l’aimer beaucoup», ajoute le hockeyeur de Tracadie.