Ligue Puribec: un 4e arbitre sera ajouté

La Ligue de baseball senior Puribec du Bas-Saint-Laurent prend des mesures afin que les événements malheureux de samedi ne se reproduisent pas. Les joueurs, la direction et les accompagnateurs du Frontière FM d’Edmundston affirment avoir été victimes de propos inappropriés d’intimidation et de racisme pendant le deuxième match de la finale contre le Construction Michaël Bérubé, à Trois-Pistoles.

Ainsi, et ce dès mercredi soir pour le troisième duel présenté à Edmundston et pour tous les autres matchs de la finale, un quatrième officiel sera présent sur le terrain. Son rôle sera d’éviter tout incident ou abus de langage, soit en provenance du terrain, des abris de joueurs ou des entraîneurs le long des lignes.

«Pour les officiels en service, le mot d’ordre sera tolérance zéro et les fautifs seront expulsés de la rencontre sur le champ», a fait savoir le circuit par voie de communiqué.

De plus, les équipes locales devront embaucher un minimum de trois agents de sécurité en tout temps. Ils doivent provenir d’une agence de sécurité reconnue, exigent les autorités de la ligue. Ces agents de sécurité auront pour mandat de faire respecter le bon ordre à l’intérieur du stade et autour des abris.

«Ils n’hésiteront pas à expulser du stade tout individu qui tiendrait un langage ordurier allant à l’encontre du savoir-vivre, que ce soit à l’endroit des membres de l’équipe visiteuse, des dirigeants du circuit ou de tout spectateur présent à la rencontre», ajoute-t-on.

Ces mesures satisfont la direction du Frontière FM. Le vice-président de l’équipe, Guildo Thériault, a indiqué au journal que des démarches sécuritaires avaient déjà été prises pour les rencontres locales du club. Des annonces demandant un esprit sportif convenable seront également émises avant et pendant les rencontres.

«Le conseil d’administration s’est rencontré et nous avions déjà décidé de prendre des mesures. On allait ajouter des agents de sécurité et nous avions fait une demande à la ville pour obtenir une présence policière. La ligue a fait son bout de chemin, ainsi que les deux équipes. On espère que les partisans vont comprendre. Le jeu doit rester sur le terrain, pas dans les gradins», a commenté M. Thériault, qui déplore que les fautifs s’en soient pris à des femmes et des enfants.

Dans un communiqué émis dimanche, la direction du Frontière FM stipule que «pendant la partie et surtout à la fin du match de samedi à Trois-Pistoles, quelques spectateurs d’Edmundston ont été menacés et ont senti leur sécurité mise en danger par des gens sur place».

«Nous trouvons déplorable que certaines personnes s’en prennent directement à la vie personnelle des partisans de l’équipe d’Edmundston en les menaçant de les attaquer et/ou même les frapper. Il n’est pas acceptable de s’en prendre à des femmes ni des enfants ainsi qu’à n’importe qui», ont mentionné les dirigeants du Frontière FM.

La série finale quatre de sept est égale à une victoire de chaque côté. Edmundston l’a emporté 7 à 0 dans le premier match, vendredi devant ses partisans, avant de s’incliner 3 à 2 en neuf manches samedi, à Trois-Pistoles. Les matchs nos 4 et 5 sont programmés pour samedi, à Trois-Pistoles, et dimanche, à Edmundston.

«Il est temps de prouver aux amateurs de baseball de la région que nous sommes en présence des deux meilleures équipes du circuit Puribec et que cette grande finale doit être ramenée sur le terrain au plus vite», poursuit-on dans la missive du conseil d’administration de la Ligue de baseball senior Puribec du Bas-Saint-Laurent.

C’est le deuxième incident du genre à survenir en une semaine. Auparavant, l’équipe du Québec a porté plainte à Baseball Canada après avoir essuyé des propos d’intimidation et de racisme de la part de quelques individus pendant leur participation au championnat canadien de baseball senior, à Miramichi.