Hockey midget AAA: le Moose du Nord veut s’extirper des bas fonds

Le Moose Contendo du Nord parviendra-t-il à quitter la médiocrité dans laquelle la concession s’est embourbée au fil des années dans la Ligue de hockey midget AAA du Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard, incluant la décennie à Miramichi avant son déménagement à Bathurst en 2017? Peut-être que oui. Peut-être que non. Il n’empêche que le directeur général Hollis Chamberlain et l’entraîneur Charles LeBlanc se disent convaincus que l’équipe fera nettement mieux que lors des deux dernières saisons.

Le Moose, qui participera ce week-end au traditionnel Jamboree présaison au Centre Superior Propane de Moncton, semble effectivement mieux outillé pour tirer son épingle du jeu.

Ce n’est évidemment pas étranger au fait que les joueurs ont une année de plus d’expérience. Rappelons que le Moose a disputé la dernière campagne avec 16 patineurs qui en étaient à leur première année d’éligibilité dans le midget AAA. Même qu’il s’agissait vraisemblablement de la plus jeune équipe au Canada.

Certes, cinq d’entre eux ont préféré couper les ponts avec l’équipe cet été, mais il en reste quand même neuf qui sont de retour, dont Cole Augustine, Jake Parker, William Schofield, Anthony Parent, Daniel Khatib et surtout le défenseur Marc-André Gaudet.

Ajoutez à cela les retours au bercail du gardien Pierre-Vincent Guignard, de l’attaquant Jacob Duguay et du défenseur Jonathan Fontaine. Ces trois-là ont évolué au sein d’écoles privées la saison dernière.

Il ne faut également pas oublier le vétéran Gavin Caissie, qui se veut le dernier joueur à avoir porté les couleurs des Rivermen de Miramichi en 2016-2017. Il avait alors 14 ans.

«Nous sommes convaincus que ça va aller mieux, soutient Chamberlain. Nous n’avons peut-être pas de talents naturels à l’attaque, mais nous avons plusieurs bons joueurs cependant. Nous nous attendons aussi à une grosse saison de Marc-André Gaudet qui devrait être le meilleur défenseur de la ligue.»

«Nous nous voyons dans le milieu du peloton, signale pour sa part Charles LeBlanc. Nos joueurs (nés en) 2003 sont très affamés. Ils ont le goût de gagner. Ils ont plus d’expérience et ils ont pris de la maturité et de la force physique. Ça va faire une grande différence.»

LeBlanc croit aussi que les participations de 10 de ses joueurs à des camps junior A, sans oublier Guignard, Gaudet et Caissie qui on participé au camp du Titan d’Acadie-Bathurst, rapportera des dividendes.

«Nous avons plusieurs gars qui ont été cherchés des connaissances dans un camp junior et ça va sûrement les aider dans leur confiance. Pour nous, c’est du jamais vu. La saison dernière, nous avons seulement trois joueurs qui ont participé à des camps junior», souligne l’entraîneur-chef du Moose.

Par ailleurs, la décision de l’attaquant Antoine Roy de joindre les rangs des Riverhawks de Rothesay Netherwood fait mal. Roy est considéré comme l’un des très bons espoirs du Nouveau-Brunswick en vue du prochain repêchage de la LHJMQ.

«C’est sûr que nous sommes déçus. Ç’a été un coup dur. Ça faisait quand même deux ans que nous travaillons avec lui et il s’est même entraîné avec nous toute la saison dernière. Mais il n’y a rien que nous puissions y faire», indique Chamberlain.

En ce qui concerne le Jamboree du week-end, Charles LeBlanc s’y présentera avec 26 joueurs et quatre gardiens. À moins d’une surprise, les derniers retranchements auront lieu à la suite du tournoi dimanche soir.

Notons par ailleurs que Bruce Hornbrook et Mario Larouche sont de retour comme entraîneurs adjoints, en plus de l’arrivée de Martin Frenette qui agissait comme adjoint avec les Tigres de Campbellton lors des deux dernières années.

Deux saisons gagnantes en dix ans

Depuis la saison 2008-2009, l’équipe qui a représenté le Nord-Est de la province n’a réussi à compiler que deux saisons gagnantes.

La dernière fois remonte en 2013-2014 (tableau), alors que les Rivermen de l’époque étaient menés par Daniel Vautour et Tanner Somers devant les buts, Francis Thibeault, Pierre-Luc Lurette et Tristan Young à l’arrière, ainsi que Yan Plourde, Alex Beaulieu, Eddie Banville et Riley Scott à l’attaque.

On ne peut également pas passer sous silence la fort belle saison 2009-2010 qui s’était soldée par le championnat de la ligue. Les Rivermen avaient remporté 24 de leurs 35 parties de saison régulière.

La défensive était particulièrement solide avec les Justin Haché, Trey Lewis, Tyrone Sock et Tommy Bezeau, entre autres. À l’offensive, Alex Scully, Rankyn Campbell, Philippe Arseneau, Cole MacDonald, Brett Malone, Alex Blais et Joël Blanchard en étaient les principaux éléments. Julien Daigle et Alexandre Jean-Mallet étaient les portiers.

Heureusement pour les partisans du Moose Contendo du Nord, ils auront vraisemblablement l’occasion de célébrer plus souvent cet hiver. Même qu’il ne faudrait pas se surprendre si le Moose termine la saison dans le top-3.