Titan: Alexandre David prend une pause

Une petite bombe vient de tomber sur la tête du Titan d’Acadie-Bathurst. Le joueur de centre Alexandre David a annoncé dimanche à l’organisation qu’il prenait une pause du hockey. L’Acadien de Pigeon Hill affirme avoir perdu la passion du jeu.

«Ça fait des mois que je réfléchis à ça, dit-il. En fait, j’y pense depuis ma commotion cérébrale la saison dernière. Et là je suis encore blessé à une hanche. Tout ça m’a découragé et j’ai comme perdu la passion du hockey.»

Le numéro 98 du Titan dit avoir pris sa décision finale dimanche.

«Ça n’a pas été facile, mentionne-t-il. J’en ai parlé avec ma famille et j’en suis venu à la conclusion que le mieux pour moi était de prendre une pause. Je vais me reposer et mettre l’emphase sur mes études. Je m’en retourne étudier à Marie-Esther.»

David soutient toutefois qu’il est encore trop tôt pour parler de retraite.

«Je vais me reposer et on verra à Noël», a-t-il ajouté.

Joint à son domicile, Sylvain Couturier n’a pas caché qu’il était fortement déçu de la décision de son jeune attaquant de 17 ans.

«Il m’a appelé pour me dire qu’il n’avait plus la passion. Je dois le rencontrer demain (lundi). C’est vrai qu’il a raté quelques mois la saison dernière en raison d’une commotion cérébrale et ça n’a pas été facile pour lui. Mais on ne sait jamais, il va peut-être changer d’idée. Il n’a que 17 ans», a révélé Couturier, qui avait fait de David son choix de deuxième ronde (26e au total) en juin 2018.

«C’est vraiment dommage parce que nous l’aimons beaucoup. Nous ne l’avons pas repêché en deuxième ronde pour rien. Nous fondions beaucoup d’espoir en lui», a confié le d.g. du Titan.

Le moins que l’on puisse dire c’est que le Titan n’a pas joué de chance avec les hockeyeurs de la péninsule acadienne repêchés dans les cinq premières rondes.

Ça avait pourtant bien débuté en 2007 (5e ronde, 78e au total) avec la sélection du défenseur Rémi Blanchard, de Bas-Caraquet. Ce dernier avait rendu de fiers services avant d’être échangé aux Voltigeurs de Drummondville.

Ça toutefois été moins bien en 2013, alors que l’attaquant Patrick Jones (2e ronde, 21e au total), de Shippagan, a déserté le club après une seule saison.

En 2013, l’arrière Hugo Robichaud (5e ronde, 79e au total), de Inkerman, n’a pas fait long feu lui non plus. Après un seul camp d’entraînement, il a ensuite préféré concentrer ses efforts sur ses études.

Enfin, en 2014, Yan Plourde (4e ronde, 61e au total), de Pigeon Hill, a été incapable de se tailler une place régulière avec l’équipe avant d’être échangé aux Saguenéens de Chicoutimi, où les choses n’ont malheureusement pas bien fonctionné pour lui.