Les vétérans du Titan confiants pour la nouvelle saison

Parmi les 425 joueurs (ou presque) qui entameront la 51e saison de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, le défenseur Yan Aucoin vient au deuxième rang pour le nombre de matchs disputés en carrière. Ses 256 rencontres ne sont devancées que par les 263 parties de Carson MacKinnon, des Olympiques de Gatineau. Le Madelinot se veut donc un intervenant crédible pour nous parler du Titan d’Acadie-Bathurst qui, vendredi soir, disputera son 22e match d’ouverture au Centre régional K.-C.-Irving.

À l’instar du capitaine Shawn Élément, Aucoin se dit convaincu que présence de nombreux jeunes n’empêchera pas l’équipe d’aller chercher sa part de victoires. Chose que le Titan n’a pas réalisé souvent la saison dernière avec huit petits triomphes, dont un seul à la maison.

«Nous avons les éléments pour surprendre, soutient celui qui endossera le chandail numéro 2. C’est vrai que nous sommes jeunes, mais ce sont des jeunes qui ont beaucoup de talent. Ils ont démontré pendant le camp d’entraînement qu’ils sont capables de jouer dans cette ligue.»

«Et puis les vétérans de l’équipe sont des gars qui veulent gagner, mention Aucoin. Ceux qui étaient là l’an dernier ont trouvé ça difficile et ils ne veulent pas revivre la même expérience. Et pour d’autres vétérans comme moi, Shawn, Jérémy (Diotte) et Tristan (Bérubé), nous sommes déterminés à terminer nos carrières junior en beauté. Tous les vétérans ont également à cœur de montrer la route aux jeunes.»

Le Titan sera-t-il en mesure de marquer des buts, un aspect du jeu qui a fait cruellement défaut la saison dernière? Encore là, Yan Aucoin est d’avis qu’il n’y a pas d’inquiétude à avoir.

«Nous avons trois trios qui sont en mesure de marquer des buts. Un gars comme Anderson MacDonald, que je considère comme l’un des meilleurs marqueurs de la ligue, devrait en compter plusieurs cette année s’il peut éviter les blessures. Ce gars-là possède un véritable lancer professionnel», souligne-t-il.

Selon lui, Élément en est un autre qui devrait s’illustre à l’attaque cette saison.

«Shawn avait un rôle plus défensif à Baie-Comeau, mais il a tout ce qu’il faut pour s’illustrer à l’offensive. Des gars comme (Mathieu) Desgagnés, (Logan) Chisholm, (Liam) Léonard et (Evan) MacKinnon sont également de bons joueurs offensifs», signale Aucoin.

En défensive, le Suisse Noah Delémont devrait aussi donner un fier coup de main sur le plan offensif.

«Noah est un joueur spécial. C’est un bon patineur qui possède une excellente vision du jeu et qui contrôle bien la rondelle. Il a vraiment tout pour devenir un quart-arrière dans la LHJMQ. C’est sûr que ça va lui demander une période d’adaptation, mais le talent est là», dit-il.

Selon Aucoin, la marque de commerce du Titan risque d’être l’aspect physique. Ça adonne bien, de gros bonshommes il y en a à profusion dans l’équipe. Seulement à l’arrière, Aucoin, Benjamin Roode et Oliver Turan ne portent plus depuis longtemps des vêtements de taille petite. Idem pour les Élément, Léonard, MacDonald, Nicolas Kingsbury-Fournier, Cole Huckins, Alexis Dubé, Tristan Roy et Yannic Bastarache à l’attaque.

«Notre jeu le long des rampes va être l’identité de notre club, confie Aucoin. Shawn, Liam et moi-même sommes des gars qui aiment donner des coups d’épaule. Mais j’ai bien vu que les jeunes Bastarache et Dubé peuvent aussi contribuer à ce niveau.»

«Des gros bonshommes»

Mario Durocher a beau être à la barre de l’une des plus jeunes formations du circuit avec 11 joueurs de 16 et 17 ans, il croit avoir les éléments pour connaître une belle saison. Selon le vétéran entraîneur, son équipe possède du talent, du caractère, de la vitesse et de gros bonshommes.

«Nous risquons d’être intimidants pour les équipes avec des jeunes défensives», indique Durocher, qui dirigera son 1000e match en carrière le 27 septembre au Centre Avenir de Moncton.

«Nous sommes un gros club physiquement et nous voulons que l’aspect physique fasse partie de notre plan de jeu. C’est sûr que Shawn Élément, Liam Léonard et Yan Aucoin vont contribuer beaucoup à ce niveau. Ils sont d’ailleurs très respectés à travers la ligue pour ça. Mais nous avons plusieurs autres joueurs qui peuvent aider sur ce plan. Je pense par exemple à Anderson MacDonald», révèle-t-il.

Durocher aime également beaucoup l’équilibre dans ses trios, où on retrouve un bon fabricant de jeu, un bon marqueur et un ou deux gros bonshommes.

Ainsi, la première unité sera composée du jeune Riley Kidney en compagnie des vétérans Shawn Élément et Anderson MacDonald.

Mathieu Desgagnés, Liam Léonard et Evan MacKinnon, tous trois âgés de 19 ans, feront partie de la deuxième unité comme c’était d’ailleurs le cas la saison dernière.

Au sein du troisième trio, on retrouvera les jeunes Cole Huckins et Nicolas Kingsbury-Fournier avec Logan Chisholm.

Enfin, le quatrième unité comprendra selon la situation ou l’humeur de l’entraîneur les jeunes Olivier Coulombe, Yannic Bastarache, Alexis Dubé et Tristan Roy. Durocher avait d’ailleurs de belles choses à dire à leur sujet.

«Ce sont quatre gros bonshommes qui ont de la vitesse, du talent et qui peuvent apporter un élément de robustesse. En fait, ces quatre gars-là ont tous le potentiel de faire partie d’un top-6 à l’attaque une fois qu’ils seront à maturité.»

En ce qui concerne le match d’ouverture, Durocher pourrait être obligé de remanier quelque peu ses trios si jamais Liam Léonard n’est pas en mesure de jouer. Une décision sera prise vendredi matin.

En défensive, Yan Aucoin, Jérémy Diotte, Oliver Turan, Benjamin Roode et Noah Delémont seront évidemment en uniforme. Il reste à décider qui de Cole Larkin ou Zachary Racicot sera envoyé dans la mêlée. Maxime Rioux est déjà assuré de regarder le match des gradins.

Devant les buts, Tristan Bérubé sera à son poste. Félix-Anthony Éthier sera son auxiliaire.

À noter que les Eagles seront également les adversaires du Titan, samedi.

«Les Eagles ont une bonne offensive et ça va donc être important de bien jouer en défensive. Ils représentent un bon test pour nous. Ce sera aussi une belle occasion de créer une bonne impression auprès de nos partisans à la maison», mentionne Mario Durocher.