Geneviève Lalonde sera de la finale à Doha

Ceux et celles qui s’inquiétaient de l’état de santé de Geneviève Lalonde après son récent passage en Europe peuvent maintenant dormir sur leurs deux oreilles. La reine canadienne du 3000m steeple a retrouvé son aplomb, vendredi, aux Mondiaux d’athlétisme présentés à Doha au Qatar.

L’Acadienne de Moncton s’est non seulement qualifiée pour la finale de mardi, mais elle a également enregistré son troisième meilleur chrono à vie.

Lalonde a pris la septième place de la première vague avec un temps de 9min30s01. C’est seulement 19 centièmes de seconde moins rapide que son record canadien de 9min29s82 réalisé le 25 mai dernier à Shanghaï.

Un temps qui lui avait d’ailleurs permis d’améliorer son ancienne marque de 9min29s99 obtenue le 11 août 2017 aux Mondiaux présentés à Londres.

Son chrono de vendredi est toutefois supérieur aux 9min30s24 réalisées aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro en août 2016.

Bref, nous étions loin de la Geneviève Lalonde du début du mois qui a dû abandonner pendant la course à l’épreuve de Zurich qui comptait pour le classement de la Ligue diamant.

«J’ai participé à plus de compétitions que d’habitude et l’occasion s’est présentée de concourir en finale de la Ligue diamant à Zurich, a mentionné Lalonde peu de temps avant son départ pour Doha. Nous avions décidé qu’il valait la peine d’essayer, mais je me suis écroulée dans le fossé d’eau. Puis, alors qu’il ne restait que 900 mètres à faire, j’ai trébuché sur quelques entraves. Je suis donc retournée chez moi pour me reposer et j’ai repris peu à peu l’entraînement. Ça s’est super bien passé et mon niveau d’énergie est de retour à ce qu’il devrait être.»

Lalonde est la seule Canadienne qui a réussi à se qualifier pour la finale puisque Regan Yee (9min48s56) et Maria Bernard (9min57s03) ont tous subi l’élimination au premier tour.

L’Ougandaise Peruth Chemutai a remporté la vague de Lalonde en 9min21s98. C’est cependant la Kenyane Béatrice Chepkoech qui a réalisé le meilleur chrono, soit un temps de 9min18s01 dans la deuxième vague.

Trois autres filles sont parvenues à courir sous la barre des 9min20s, soit l’Américaine Courtney Frerichs (9min18s42), l’Allemande Gesa Felicitas Krause (9min18s82) et la Danoise Anna Emilie Moller (9min18s92).

Quinze filles prendront part à la finale de mardi. C’est justement Lalonde qui a obtenu la 15e et dernière place sur la ligne de départ.