Néguac de retour sur le Vieux Continent

Manifestement, les athlètes de Néguac sont en train d’en faire une habitude. Après le coureur de sentier Daniel LeGresley – qui s’était attaqué le mois dernier au coriace SwissPeaks 360 dans l’impressionnant canton de Valais -, voilà que les Marauders, une formation de ballon sur glace, s’apprêtent à s’envoler vers le Vieux Continent, plus précisément à Angers en France, afin de prendre part aux Championnats d’Europe.

Même que les Marauders seront l’un des clubs à surveiller en division mixte à ce rendez-vous qui prendra l’affiche les 1er et 2 novembre, dans le tout nouveau et tout beau «Ice Park» d’Angers inauguré il y a trois semaines.

Si certains membres des Marauders en profiteront sûrement pour aller visiter le spectaculaire centre-ville de la capitale d’Anjou avec son architecture médiévale, l’objectif premier est néanmoins de terminer sur l’une des marches du podium, préférablement sur la plus haute.

«Au départ, nous voulions seulement nous monter une équipe pour aller nous amuser, affirme Keith Comeau, qui se veut le porte-parole du club. Sauf qu’au fur et à mesure que ça allait, de plus en plus de bons joueurs sont venus s’ajouter. Je pense à Lucien Vautour, Michel Paul Godin ou encore Stéphane LeBlanc. L’objectif maintenant est de revenir dans notre petit village de Néguac avec une médaille.»

Selon Keith Comeau, les grands leaders de cette formation seront Lucien Vautour, Michel Paul Godin et Phillip Robichaud, de même que la gardienne ontarienne Shelby Roehler.

Michel Paul Godin
Lucien Vautour

Pas moins de 11 membres des 17 membres de l’équipe sont originaires de Néguac. Outre les nommés, on retrouve également Adam Robichaud, Jean-Yves Rousselle, Timothé Doucet, Patrick Côté, Anthony Leclair et Anabel Chiasson.

La Néo-Écossaise Amelia Linington, les Montréalaises Tina Brown et Amanda Mayappo-Neeposh, ainsi que les Ontariennes Shelby Roehler, Madison Fitzpatrick et Samantha Allen complètent l’alignement.

Quatre autres Acadiens à Angers

Il n’y a toutefois pas que chez les Marauders de Néguac qu’on retrouvera des Acadiens à Angers.

Le Construction Stéphane du Témiscouata, une équipe du Québec qui n’a plus besoin de présentation, a décidé de faire appel à quatre Acadiens pour compléter leurs effectifs.

Il s’agit de France Bourgeois, de Moncton, Jeff Plourde et Hubert Blanchard de Pigeon Hill, et René Savoie de Brantville.

Selon Plourde, il s’agit à quelques exceptions près du même club qui a raflé l’or lors de ces mêmes championnats en 2017 à Egna, en Italie.

«Pour dire vrai, il y a quand même plusieurs nouveaux visages dans l’équipe, affirme avec prudence Plourde. C’est pourquoi je ne crois pas que nous allons remporter l’or cette année. Des gars comme Michel D’Astous et son fils Alexandre ne sont pas de retour et ils ne seront pas faciles à remplacer. Ça risque d’être pas mal plus difficile pour nous. En plus, il y a des gars qui ne sont plus aussi en forme.»

Un peu plus et Jeff Plourde se mettait à brailler au téléphone. Je lui en fais d’ailleurs la remarque. Le ratoureux éclate aussitôt de rire.

«Bien quoi! On ne peut plus essayer de jouer dans le mental des autres équipes?» questionne-t-il entre deux rires.

«Non honnêtement, je crois que Néguac sera l’équipe à battre à Angers. Pour notre part, nous y allons davantage pour le plaisir. La victoire serait juste un bonus», mentionne-t-il en terminant.

Outre les quatre Acadiens nommés ci-haut, l’équipe est composée des Québécois Sébastien Gaudreault, Michael Gaudreault, Stéphane Malenfant et Mathieu Malenfant, des Néo-Écossais Gordie Kimm et Heidi Caldwell, des Ontariens Don Godmaire et Emjay Van De Laar et des Australiennes Christine Fissel et Aby Mortimer.