Cross-country: l’argent pour l’Aigle Bleue Sophie Black

Sophie Black, des Aigles Bleues de l’Université de Moncton, poursuit sa progression. Elle a remporté la médaille d’argent, samedi, lors de la dernière compétition préparatoire de cross-country du Sport universitaire de l’Atlantique, à Charlottetown.

Sous une pluie battante, Madalyn Higgins, de l’Université Acadia, a été la seule à devancer la porte-couleurs du Bleu et Or au 6 km féminin, qui a franchi la ligne d’arrivée en 22m36s.

Myriam Cormier (18e), Émilie Guthrie (19e), Mia Schofield (28e) et Pascale Richard (30e) ont permis aux Aigles Bleues. de prendre le deuxième rang par équipe derrière Acadia.

«Nous avons eu une équipe de cinq coureuses pour la première fois cette saison, s’est réjoui l’entraîneur Steve LeBlanc. Les femmes ont couru avec intelligence et ont utilisé le parcours boueux à leur avantage. Sophie Black a mené une course particulièrement intelligente, contrôlant son rythme et effectuant un bon effort à la fin. Malheureusement, les

officiels n’ont pas été en mesure de donner les temps officiels, mais le classement a été une récompense suffisante pour nos efforts.»

Au 8 km masculin, le plus rapide de l’Université de Moncton a été Jérémie Gervais, avec une 7e position, en 28m41s. Addison Derhak, de l’Université St. Francis Xavier, a fini premier en 26m49s.

Les autres qui ont suivi pour le Bleu et Or sont Alain Lavoie (12e, 29m28),Christian Haché (14e, 29m30s); Simon Delorme (18e, 30m09s), Marc Guillodo (21e, 31m37s), Guillaume Ragaru (24e, 32m24s) et Dominic Roy (25e, 32m32s). Il y avait 27 coureurs. Au classement par équipe, les Aigles Bleus ont pris le deuxième échelon, derrière UPEI.

«On a eu de bonnes performances individuelles, a poursuivi Steve LeBlanc. Le parcours était très mouillé et les conditions étaient froides et pluvieuses. Les hommes ont réalisé de grands efforts et ont couru leur meilleure course de la saison jusqu’à présent, même avec les intempéries.»

Le championnat de SUA sera présenté le 26 octobre, à Fredericton.

Aucun but en hockey

Autant la formation masculine que celle féminine de hockey des Aigles Bleus ont été incapables de faire scintiller la lumière rouge, en fin de semaine.

Les X-Women de l’Université St. Francis Xavier University (4-0-0) ont blanchi les Aigles Bleues de l’Université de Moncton (1-3-0) 2 à 0, samedi soir à l’aréna J.-Louis-Lévesque.

Les buts de Santana Gravelle, au début de la période médiane et un autre de Tyra Meropoulis, en avantage numérique tard en troisième, ont donné la victoire aux visiteuses. La gardienne Jamie Johnson a repoussé 22 lancers pour inscrire le jeu blanc et recevoir le titre de joueuse du match. Audrey Berthiaume a réussi 23 arrêts dans la défaite.

Du côté masculin, la troupe de l’entraîneur-chef Judes Vallée est revenu bredouille du Centre Aitken de Fredericton, vendredi soir. Leur bête noire, les Reds de l’Université du Nouveau-Brunswick, l’a emporté 4 à 0.

Les locaux menaient 1 à 0 après 40 minutes de jeu, grâce à l’effort payant d’Olivier LeBlanc en désavantage numérique. Stephen Anderson (2) et Peter Watling ont mis le match hors de portée des Aigles en troisième.

Le gardien Ryan Parenteau s’est gelé les pieds devant la cage des Reds, ne recevant que 12 tirs. Son vis-à-vis Étienne Montpetit a dû faire face à un barrage de 36 lancers.