Harijs Brants rejoint le Titan

Déjà que l’organisation l’avait à l’oeil ce printemps avant le repêchage des joueurs importés, le défenseur Harijs Brants est finalement devenu un membre à part entière du Titan d’Acadie-Bathurst, mardi après-midi.

Soumis au ballottage en fin d’après-midi par les Saguenéens de Chicoutimi, qui avaient un Européen en trop depuis le retour au jeu d’Artem Kniazev, Sylvain Couturier a aussitôt sauté sur l’occasion.

Une aubaine pour le Titan qui n’aura rien eu à débourser pour faire l’acquisition du Letton de 17 ans.

Pour lui faire une place, le Titan soumettra à son tour l’Autrichien Oliver Turan au ballottage dès mercredi.

Le colosse de 6 pieds 5 pouces avait été obtenu des Voltigeurs de Drummondville en retour de Michal Ivan. Le Titan avait aussi obtenu le choix de troisième tour de 2020 des Voltigeurs.

«Harijs est un défenseur qui peut contribuer autant en offensive qu’en défensive, affirme le d.g. du Titan. Il bouge bien la rondelle, c’est un bon patineur et il est fiable en défensive. C’est un joueur qui nous avions vu au Championnat mondial U18 ce printemps en Suède et il nous avait impressionné. Nous sommes heureux de l’avoir dans notre équipe.»

Selon Couturier, en raison de son âge, le Letton de 6 pieds et 186 livres cadre mieux dans l’organigramme de l’équipe que Turan qui lui est âgé de 18 ans.

Brants complétera donc le duo d’importés avec Noah Delémont, un autre défenseur qui est âgé de 17 ans.

Rappelons que le Titan construit actuellement une équipe qui sera à maturité pour la saison 2021-2022. Avec l’arrivée de Brants, il y a désormais 12 joueurs nés en 2002 et 2003 dans l’édition actuelle. C’est sans oublier quelques beaux espoirs dans le junior A ou le midget AAA.

En huit matchs avec les Saguenéens, qui en avaient fait la 33e sélection de l’encan des joueurs importés, Brants était toujours en quête d’un premier point. Pour sa part, Turan montrait exactement la même fiche mais avec un match en moins. – RL