LHSAC: beaucoup de changements chez les Ice Dogs

Il y a beaucoup de changements et cela à tous les niveaux chez les Ice Dogs de Miramichi-Néguac. Vous avez probablement déjà remarqué l’ajout de Miramichi dans l’appellation de l’équipe, mais il y a aussi l’entrée en scène d’un nouvel entraîneur-chef en Allan Menzies et l’arrivée (ou le retour) de plusieurs nouveaux visages parmi les joueurs.

Pour le président et directeur général des Ice Dogs, Olivier Savoie, il ne fait aucun doute que son équipe sera la plus améliorée du circuit en 2019-2020.

Certains diront que c’est là une prédiction facile à faire, étant donné que les Ice Dogs n’ont remporté qu’un seul match la saison dernière. Sauf que Savoie voit cette fois-ci son équipe figurer parmi l’élite du circuit.

«Avec l’arrivée de deux nouvelles formations (Chaleur et Dalhousie), c’est sûr que le calibre de jeu va changer, confie le pdg des Ice Dogs. Mais nous croyons tout de même que nous ferons beaucoup mieux cette saison. Je ne dis pas que nous allons remporter le championnat, mais nous serons très compétitifs. Nous allons avoir beaucoup de vitesse. Ça va d’ailleurs être notre principale arme.»

À l’attaque, l’arrivée de Brett Young et le retour de Billy Gaston apportent évidemment une profondeur qu’on ne retrouvait pas lors des dernières campagnes. Il viennent se greffer à une offensive qui comprend aussi Bryce Silliker, Jeff Wilson, Tyron Breau, Jorden Drillen, Steve Laszlo, Patrick Bujold et Corey McKnight, entre autres.

«L’arrivée de Brett Young vient solidifier notre attaque c’est garanti, affirme Savoie. Nos partisans vont l’adorer. C’est tout un joueur de hockey.»

Shane Johnson, Luke Silliker, Brendan Kenny et Michael Savoie seront également de la partie. C’est sans oublier que Kris Keating, le meilleur pointeur des deux premières campagnes, pourrait se laisser tenter de faire un retour au jeu sous peu.

Devant les buts, Kyle Monroe sera le numéro un. Ses adjoints seront Alexandre Lévesque et Colton Manderville.

C’est toutefois en défensive que les Ice Dogs pourraient connaître des problèmes. Pour l’instant, Guillaume Caissie, André Savoie, Kevin Cormier, Justin Court, Riley McNight et le vétéran de 41 ans Kris McKay forment une brigade plutôt modeste.

Ça pourrait toutefois changer bientôt puisque les Ice Dogs tentent de convaincre l’ancien défenseur du Titan Matthew Doherty de même que le robuste Nick Foran de se jointe à l’équipe. Selon Olivier Savoie, les chances de voir ces deux joueurs sont de 50-50.

«Nous avons confiance qu’ils vont venir. Nous croyons également être en mesure d’annoncer d’autres joueurs dans les prochaines semaines», dit-il.

D’autres parts, mentionnons que les Ice Dogs disputeront trois matchs de saison régulière au Centre civique de Miramichi. Les dates n’ont toutefois pas encore été décidées.

Olivier Savoie estime que c’était la logique des choses d’aller disputer des rencontres à Miramichi. Idem pour l’ajout de Miramichi dans le nom de l’équipe.

«Les Ice Dogs sont composés autant par des joueurs de Néguac que de Miramichi, confie Savoie. C’est important que les joueurs de Miramichi se sentent autant chez eux que nous le sommes. Honnêtement, ça aurait dû être comme ça dès le départ.»

«Est-ce que ça va nous permettre d’aller chercher de nouveaux partisans? Pour ça, il faut d’abord que nous gagnions des matchs», ajoute-t-il.

Les Ice Dogs auront l’honneur de démarrer les hostilités de la nouvelle saison en accueillant vendredi soir les Maraudeurs de Dalhousie au Sportplex de Néguac. Ça débute à 20h30.

Du pain noir

Patrick Bujold et Guillaume Caissie font partie d’un petit groupe de joueurs qui ont mangé plus que leur part de pain noir au cours des trois premières saisons des Ice Dogs. Ils n’ont remporté que 15 de leurs 67 matchs de saison régulière. C’est très peu. Même les défunts Navigateurs de Baie-Saint-Anne ont fait mieux avec 23 triomphes.

Sauf que les choses pourraient bien changer en 2019-2020. Bujold et Caissie, eux, en sont convaincus.

Bujold, pour un, pas mal les mêmes mots que le pdg de l’équipe Olivier Savoie à sujet.

«Nous allons être le club le plus amélioré de la ligue», soutient Bujold, qui demeure l’un des plus jeunes joueurs des Ice Dogs à seulement 23 ans.

«Notre nouvel entraîneur (Allan Menzies) a complètement changé notre façon de fonctionner. C’est facile de travailler avec lui. Grâce à lui, nous allons développer une meilleure chimie. Notre style de jeu sera également moins brouillon», assure Bujold.

Son coéquipier Guillaume Caissie va même encore plus loin quant à l’importance de Menzies dans les succès futurs de l’équipe.

«Nous allons désormais avec un entraînement par semaine et cela va nous permettre d’améliorer notre système de jeu au fur et à mesure. Tu vois que c’est un entraîneur organisé sur la glace. Je crois aussi que nous allons avoir un club plus intense grâce à lui», indique Caissie, qui est un solide gaillard de 5 pieds 11 pouces et 220 livres âgés de 25 ans.

«Ça pourrait être notre année, mais on va se garder une petite gêne, poursuit Caissie. Je peux cependant te dire que j’aime beaucoup ce que je vois à l’entraînement.»

«Nous allons faire un pas de géant dans le classement, indique pour sa part Bujold. Nous allons vraiment avoir un club coriace.»

En bref…

Bryce Silliker sera évidemment à surveiller dans le camp des Ice Dogs. L’habile marqueur a d’ailleurs établi un nouveau record de la LHSAC la saison dernière avec une récolte de 33 buts. L’ancienne marque appartenait à Rémi Doucet des défunts Rameurs de la baie des Chaleurs. En 2016-2017, Doucet avait inscrit 32 buts… Brett Young, qui agira comme capitaine des Ice Dogs, sera évidemment l’une des têtes d’affiche de l’équipe. La saison dernière avec les Navigateurs de Baie-Sainte-Anne, Young avait réussi huit buts et autant de passes en 14 matchs de saison régulière. C’est toutefois pendant les séries éliminatoires qu’il a fait montre de tout son talent en y allant de 14 buts et deux mentions d’aide pour 16 points en seulement six rencontres… Selon Olivier Savoie, l’entraîneur Allan Menzies pourrait bien être l’acquisition la plus importante de la saison morte. «Sans rien enlever à Daniel (LeClair), les joueurs semblent vouloir jouer davantage pour Allan. Il est mieux organisé», mentionne Savoie… Croyez-le ou non, les Ice Dogs n’ont toujours pas savouré la victoire contre les Acadiens de Caraquet après trois saisons. Leur fiche est d’aucune victoire et 16 revers, dont un en prolongation. Le capitaine des Acadiens Yan Rail a été particulièrement efficace avec pas moins de 22 buts et 31 passes lors de ces 16 duels. «Les Acadiens sont notre bête noire et nous voulons y mettre fin dès cette saison, signale Guillaume Caissie. Nous allons en gagner au moins une pour sûr»…