Titan: Alexandre David demande d’être échangé

La réflexion d’Alexandre David est terminée. Non seulement le hockeyeur de Pigeon Hill a-t-il décidé de joindre les rangs des Tigres de Campbellton dans la Ligue junior des Maritimes, mais il a également demandé au Titan d’Acadie-Bathurst de l’échanger à l’une des 17 autres formations de la LHJMQ.

Invité à expliquer sa décision de ne plus porter les couleurs du Titan, David a révélé qu’il souhaitait seulement recommencer à zéro ailleurs.

«J’ai demandé une transaction, confirme-t-il. Je n’ai pas de problème avec le Titan. C’est juste que ça n’a pas bien marché pour moi avec l’équipe en raison des blessures (commotion cérébrale, hanche) et je veux seulement un nouveau départ. Je n’ai pas vraiment de préférence quant à l’endroit où j’aimerais jouer. Je veux juste aller dans une équipe qui va me faire jouer.»

Au cours des deux derniers mois, Alexandre David a également compris que le hockey était trop important dans sa vie pour penser abandonner.

«Le hockey m’a beaucoup manqué dans les dernières semaines. Je sais maintenant que je veux faire carrière dans ce sport. J’ai compris que c’était ma passion. J’ai grandi avec ce sport-là», affirme-t-il.

C’est par ailleurs en tant qu’agent libre qu’Alexandre David a paraphé une entente avec les Tigres. Le joueur de centre n’a jamais été repêché par un club de la MHL.

«J’ai dit à mon agent (Andrew Maloney) que je voulais recommencer à jouer. Pas longtemps après, les Tigres m’ont appelé et ont commencé à me vendre leur salade. Ils ont bien fait ça parce que j’ai décidé d’accepter leur offre», raconte l’Acadien de 17 ans.

Alexandre David rejoindra les Tigres vendredi. Il doit cependant passer des tests médicaux et prendre part à quelques entraînements avant de disputer un premier match. Il croit que ça lui prendra une semaine avant de renouer avec l’action.

«Je n’ai plus aucun problème avec ma hanche droite, indique David. Je me sens très à l’aise même quand je fais des virages brusques. Je patine régulièrement depuis un mois.»

Rappelons que David a été blessé à la hanche pendant un match préparatoire face aux Sea Dogs de Saint-Jean.

La saison dernière, malgré une commotion cérébrale qui lui a fait rater près de deux mois d’action, Alexandre David a compilé deux buts et trois passes pour cinq points en 49 rencontres.

Le Titan en avait fait son choix de deuxième ronde (26e au total) en juin 2018.

Alexandre David n’arrive pas en territoire inconnu chez les Tigres puis qu’il connaît déjà plusieurs joueurs, dont le vétéran William Basque qui est lui aussi originaire de la Péninsule acadienne, ainsi que Joey Frenette, Riley Bezeau, Adam Bowness, Connor Richard et Sam McKinney qui ont tous gravité comme lui avec les différents programmes de Hockey Nouveau-Brunswick. C’est sans oublier Zach Bennett qu’il a rencontré lors de son premier camp d’entraînement avec le Titan en 2018.

«Alexandre a franchi une première étape» – Sylvain Couturier

Sylvain Couturier était heureux d’apprendre qu’Alexandre David avait retrouvé le goût de jouer au hockey. Le directeur général du Titan soutient ne pas avoir encore perdu espoir de le convaincre de poursuivre sa carrière à Bathurst.

«Oui il a demandé une transaction, mais je te dirais que je ne suis pas très chaud à l’idée de l’échanger. Nous ne l’avons pas repêché en deuxième ronde pour rien. C’est un très bon joueur et nous n’avons pas le goût de le voir exploser ailleurs», révèle-t-il.

«De toute façon, nous ne sommes pas encore dans le processus d’une transaction. Le plus important pour l’instant c’est qu’il dit avoir retrouvé le goût de jouer au hockey. Il vient donc de franchir une grosse étape. Nous allons le laisser jouer et nous allons suivre sa progression. J’ai une excellente relation avec l’entraîneur des Tigres Greg Leland. Nous demanderons une nouvelle rencontre dans un mois avec Alexandre ou encore son agent Andrew Maloney», dit-il.

«Mais si jamais c’est toujours ce qu’il veut (une transaction), nous verrons à ce moment-là. Une chose est sûre, nous n’avons pas l’intention de le donner à une autre équipe. Nous allons faire les choses de la bonne manière», ajoute Couturier.