Le Titan appelle du renfort de l’autre bord de la baie

À un moment donné, il y a des limites à avoir de la patience. Sylvain Couturier a tenu le coup jusqu’à vendredi soir. Le lendemain, le directeur général du Titan d’Acadie-Bathurst transigeait avec les Voltigeurs de Drummondville afin d’obtenir le vétéran âgé de 20 ans Rémy Anglehart.

En allant chercher Anglehart, un Gaspésien de Port-Daniel, Couturier espère avoir trouvé l’étincelle qui permettra de jouer avec plus d’aplomb sur le plan offensif.

Sans le dire ouvertement, Couturier est gêné des 33 buts marqués par son club en 17 rencontres. On parle ici d’une moyenne inférieure à deux buts par partie. D’autant plus que les 17 matchs ont tous été perdus.

«Anglehart n’arrive pas ici en sauveur, prévient toutefois Couturier. Je le vois plus comme un joueur faisant partie de la solution.»

«Il est réputé pour son éthique de travail. Il est fiable en défensive et c’est un gars qui n’arrête jamais de travailler. Il a aussi démontré qu’il pouvait tenir un rôle offensif depuis le début de cette saison.»

L’attaquant de 5 pieds 9 pouces et 177 livres, qui est également un rapide patineur, montrait un dossier de neuf buts et quatre passes pour 13 points en 17 joutes à Drummondville.

«Nous ne marquons pas de buts et il me fallait faire quelque chose. Je crois que j’ai été assez patient. Nous allons encore essayer d’améliorer le club d’ici la période des échanges. Nous tentons présentement de trouver un agent libre», mentionne Couturier.

Pour faire place à Rémy Anglehart, le Titan a retranché le défenseur Jérémy Diotte, acquis en juin des Saguenéens de Chicoutimi contre le géant Mathieu Samson.

«Nous avons été avec la logique, soutient Couturier. D’ici la période des échanges, à part les agents libres, les seuls joueurs que tu peux échanger sont les Européens ou encore les joueurs de 20 ans.»

Des trois joueurs de 20 ans du club, Diotte était le moins utile aux yeux de l’organisation qui a préféré garder le gardien Tristan Bérubé et l’arrière Yan Aucoin. Diotte, auteur de deux buts et quatre passes en 16 duels, ne sera pas soumis au ballottage.

«Nous préférons garder Diotte sur notre liste au cas où l’un de nos 20 ans serait blessé dans les prochaines semaines», indique le D.G. du Titan.

Le départ de Diotte signifie également que les jeunes défenseurs de l’équipe auront droit à encore plus de responsabilités. Cole Larkin, dont l’organisation semble fort satisfaite de la progression, est probablement celui qui verra sa charge de travail être revue à la hausse.

Par ailleurs, Couturier a tenu à souligner que certains vétérans qui déçoivent continueront d’être scrutés à la loupe. Mathieu Desgagnés a justement goûté à la médecine de son entraîneur-chef Mario Durocher en regardant le dernier match des gradins.

«Desgagnés a écopé samedi et ça ne veut pas dire qu’il n’y en aura pas un autre dans le prochain match. Nous voulons que le message passe. Comme je l’ai dit, nous avons été assez patients. Ce sont aux vétérans à se reprendre en mains. Ils ont le choix. Ou bien ils continuent de s’écraser en demandant pourquoi c’est eux qui écopent, ou bien ils se retroussent les manches et commencent à agir comme des hommes», révèle Couturier.