Thierry Henry sera nommé entraîneur de l’Impact de Montréal

L’Impact de Montréal a réalisé un coup d’éclat en nommant Thierry Henry à titre d’entraîneur-chef.

L’équipe montréalaise a retenu les services de l’ancien international français en lui faisant signer une entente de deux ans, assortie d’une option pour 2022.

Une conférence de presse à laquelle participera Henry est prévue à cet effet lundi à Montréal. On ignore pour l’instant qui seront ses adjoints. Toutefois, dans un entretien accordé au quotidien ‘The Telegraph’ en août dernier, soit sept mois après son congédiement à titre d’entraîneur-chef de l’AS Monaco, Henry a mentionné qu’il souhaitait être entouré du même personnel.

« Mon téléphone n’a pas sonné pendant quatre mois après mon départ de Monaco et tout à coup, j’ai reçu cinq appels. Certains appels ne correspondaient pas à ce que je cherchais, et d’autres étaient pour des postes de numéro deux. Des offres très intéressantes, mais je ne peux pas laisser mon ‘staff’ derrière moi », avait-il dit.

Henry devient ainsi le septième entraîneur de l’Impact depuis son accession à la MLS en 2012. Âgé de 42 ans, il est considéré comme l’un des meilleurs attaquants de l’histoire du soccer international et l’un des meilleurs joueurs à avoir évolué au championnat anglais.

Après une carrière de 20 ans, il a pris sa retraite comme joueur professionnel en décembre 2014.

Henry dispose d’une expérience du soccer nord-américain puisqu’il a terminé sa carrière de joueur dans la MLS avec les Red Bulls de New York (2010-14).

« Jeune et dynamique, il connaît très bien la MLS et répond aux critères que nous avions établis, a commenté le directeur sportif de l’Impact, Olivier Renard, dans un communiqué. Cette nomination, deux mois avant la reprise en janvier, nous permettra d’avoir le temps de construire l’équipe avec celui qui la pilotera. »

« C’est une ligue que je connais bien où j’ai passé de très bons moments, a confié Henry. Être au Québec, à Montréal, qui a un énorme héritage multiculturel, c’est quelque chose d’extraordinaire. »

Sa plus récente expérience comme entraîneur a tourné court puisque l’AS Monaco, avec lequel il avait amorcé sa carrière de joueur professionnel, a coupé les ponts avec lui seulement trois mois après sa nomination, en janvier dernier.

Son séjour avec Monaco s’était d’ailleurs terminé en queue de poisson, puisqu’il a été suspendu après n’avoir remporté que quatre de ses 20 matchs en Ligue 1.

« Je n’ai aucun regret sur ce qui s’est passé, avait déclaré Henry au ‘Telegraph’ en août. Si j’avais su que je n’avais que trois mois, j’aurais peut-être agi différemment, mais j’essayais de planifier quelque chose pour l’avenir et c’est très difficile de le faire en si peu de temps. Si vous n’obtenez pas de résultats, quelles que soient les circonstances, vous devez partir. »

L’Impact était sans entraîneur-chef depuis que l’équipe a annoncé le mois dernier que Wilmer Cabrera ne serait pas de retour la saison prochaine. Le Colombien s’était joint à la formation le 21 août dernier après le congédiement de Rémi Garde.

L’Impact a raté les séries éliminatoires pour une troisième année d’affilée en 2019, se contentant du neuvième rang dans l’Association Est.