Classique de Moncton: les Matadors conservent leur titre

L’équipe de hockey de l’école secondaire Mathieu-Martin de Dieppe s’est imposée pour la deuxième année consécutive dans le tournoi le Classique de Moncton, la plus grosse compétition entre des écoles secondaires au pays.

«C’est une réelle satisfaction, confie Éric Prillo, l’entraîneur en chef des Matadors de Mathieu-Martin. Même si nous avions gagné l’an passé, nous avions encore soif de victoire. Nous avons abordé la compétition avec l’envie de nous rendre au sixième match.»

Les Matadors s’imposent pour la deuxième année de suite, en remportant leur troisième titre en quatre ans. Le tournoi réunissait 30 équipes féminines et masculines pour sa 45e édition le week-end dernier.

«Même si la compétition s’appelle le Classique des écoles secondaires du Grand Moncton, les équipes viennent de partout au Canada, explique le président de la compétition, David Melanson. Cette année, nous avions des formations du Nouveau-Brunswick, de Nouvelle-Écosse, de Terre-Neuve-et-Labrador et du Manitoba. Depuis sa création il y a 45 ans, le tournoi a accueilli des équipes en provenance d’Europe, des États-Unis, mais également du Québec ou de l’Ontario.»

Selon les dires du président, il s’agit pour l’heure de la plus importante compétition de hockey disputée entre des écoles secondaires au pays.

«Le niveau est élevé ici, explique-t-il. Le tournoi a vu passer plusieurs joueurs de haut calibre, qui ont par la suite évolué dans le junior majeur ou au niveau professionnel.»

C’est notamment le cas de Philippe Myers, ancien joueur de Mathieu-Martin qui a pris part à la Classique il y a quelques années. Le joueur évolue désormais dans la Ligue nationale de hockey, avec les Flyers de Philadelphie.

«C’est une grosse compétition, confirme Éric Prillo. C’est l’occasion de représenter notre région, et c’est toujours une fierté de remporter un tournoi organisé ici.»

Champions en titre, et auréolés d’une médaille d’or obtenue il y a quelques semaines au Défi Cheetah d’Halifax, les Matadors arrivaient au Classique affranchis d’une étiquette de favoris. Ils n’ont pourtant pas eu la tâche facile avant de décrocher la victoire finale 2 à 1 dimanche contre les Cheetahs de l’école C.P. Allen de Bedford, située en Nouvelle-Écosse.

«Nous avons été jusqu’en prolongation en quarts, en demi, et en finale. Ça a été un vrai combat du début à la fin, car les équipes nous attendaient au tournant, explique le chef des Matadors. Neuf de nos joueurs étaient déjà présents lors du championnat de l’an passé. Cela a beaucoup aidé, car ce sont des leaders. Ils ont eu une très bonne influence sur les nouveaux venus dans le groupe. Il y a une très bonne chimie dans cette équipe.»

Avec ce dixième titre en Division 1, les Matadors demeurent l’équipe la plus titrée de l’histoire du tournoi. Marqueur en finale, Maxime Prillo, fils de l’entraîneur en chef, a décroché le titre de joueur d’excellence du tournoi (MVP).

Les autres résultats

Plusieurs équipes de la province ont réalisé de beaux parcours. Ainsi, les Vedettes, la formation féminine de hockey de Mathieu-Martin, s’est hissée jusqu’en finale de la Division 1 Femme. Elles se sont finalement inclinées 2 à 0 après un beau combat livré contre les Panthers de Park View (Nouvelle-Écosse).

Les Cavalières de Clément-Cormier de Bouctouche se sont inclinées en finale de la Division 2 contre les Lady Black Cats de Fredericton High.

Enfin chez les hommes, les Olympiens de l’école l’Odyssée de Moncton se sont inclinés en demi-finale face aux Matadors, vainqueurs du tournoi.