Aigles Bleu(e)s: des défaites avant le congé des Fêtes

Les formations féminines et masculines de hockey de l’Université de Moncton disputaient leurs derniers matchs du semestre avant la trêve de Noël. Et la fin de semaine a été compliquée pour les deux équipes.

Vendredi soir, à Halifax, les joueurs de Moncton se sont lourdement inclinés 5 à 2 face aux Huskies de l’Université Saint Mary’s. D’abord menés 4 à 0, les Aigles Bleus ont réagi en troisième période, par l’intermédiaire de Vincent Deslauriers. Très en forme ces derniers temps, Maxime St-Cyr y est lui aussi allé de son but en fin de partie, mais cela n’aura pas suffit à changer l’issue de la rencontre.

«Nous avons ratés trop d’occasions, a estimé l’entraîneur des Aigles Judes Vallée. Nous avons eu des occasions sans être capable d’en tirer profit.»

Alors qu’ils avaient réussi à se hisser sur le podium la semaine passée, les hockeyeurs de l’Université de Moncton retombent à la 4e place avec cette défaite. Pas de sursaut au classement le lendemain, avec une défaite en prolongation face aux premiers du championnat, les Axemen de l’Université Acadia.

Le match a d’ailleurs connu son lot de rebondissements. Alors que les Aigles Bleus étaient menés 3 à 1 à deux minutes de la fin du match et que les Axemen semblaient se diriger tranquillement vers la victoire, Judes Vallée a tenté un coup de poker tactique, en sortant son gardien pour faire rentrer un attaquant supplémentaire.

Stratégie payante, car Maxime St-Cyr d’abord et Robbie Graham une minute plus tard sont venus redonner espoir aux Aigles Bleus, en envoyant les deux équipes en prolongation. Les joueurs de l’Université Acadia se sont finalement imposés grâce à un but d’Owen MacDonald.Moncton décroche toutefois un point précieux pour la course aux qualifications.

«C’est un gros point au classement, souligne Judes Vallée. Nous avons fait trop d’erreurs, et il faudra en tirer les leçons afin d’améliorer notre jeu d’un cran à partir de janvier. Nous avons démontré du caractère ce soir, avec un beau revirement en fin de troisième période. Le bilan du semestre est positif.»

Pour Étienne Montpetit, ayant pris part à l’intégralité des 18 matchs de son club cette saison, il faudra compter sur le Bleu et Or pour la deuxième partie du championnat du Sport universitaire de l’Atlantique.

«Nous avons progressé à chaque partie, estime le gardien. Collectivement, nous avons beaucoup appris. Nous avons connu un début de saison poussif, mais ce soir, nous avons bien montré de quoi nous sommes capables.»

Moncton jouera un match hors-compétition le 28 décembre à Edmundston contre les Lancers de l’Université de Windsor, avant de reprendre la saison régulière le 3 janvier face aux X-Men de l’Université St-Francis-Xavier.

Hockey féminin

Les joueuses de Moncton ont subi un troisième blanchissage d’affilée vendredi soir, en s’inclinant 3 à 0 lors de la réception des X-Women de l’Université Saint-Francis-Xavier.

Le lendemain, à Halifax, les joueuses de Marc-André Côté ont enfin retrouvé le chemin des filets, mais cela n’aura pas suffit à vaincre les Tigers de l’Université de Dalhousie, qui se sont finalement imposées 4 à 3. Avec cette quatrième défaite de rang, les Aigles Bleues n’ont plus goûté à la victoire depuis le 16 novembre.

«Trois victoires en 18 matchs, c’est un bilan décevant, reconnaît Marc-André Côté. Mais la saison n’est pas finie et nous allons continuer à nous battre au second semestre, afin de nous qualifier pour les séries.»

La saison régulière reprendra le mercredi 8 janvier avec la visite des Panthers de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard.